Editorial

« Rends à César… ! »

Publié le mardi, 04 mai 2021
« Rends à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ! » En retour à une question « Maitre, doit-on payer des impôts et des taxes à César ? » On ne s’attendait guère à ce que le maître Jésus allait répondre ainsi. Une douche froide ! Les Juifs, étant sujets de l’empire romain, croulaient au même titre que les autres sous le poids des impôts et des taxes divers exorbitants que le tyran de Rome prélevait. Ainsi, ils espéraient avoir à travers la réponse de Jésusun signe de compassion ou plutôt une…

La faucheuse

Publié le dimanche, 02 mai 2021
La Covid-19, variant sud-africain, tue ! Invisible et criminelle redoutable, la pandémie sème la terreur. Le macabre bilan des morts garde son rythme cadavérique. Madagasikara, pays tropical en prise à des maladies parasitaires, microbiennes, malariennes et virales, subit presque tous les ansdes épidémies auxquelles les responsables sanitaires parvenaient à maitriser sans trop de dégâts.

Justice sociale

Publié le jeudi, 29 avril 2021
20 février ! En quoi nous rappelle-t-elle cette date ? Passé inaperçu, banal ou vulgaire jour de l’année, 20 février ne nous dit rien d’autant plus que cette indésirable pandémie accapare trop nos esprits, nos temps et nos activités, bref nos préoccupations.

A outrance !

Publié le mercredi, 28 avril 2021
Il ne manquait plus que ça : un appel à la rébellion ! En plein état d’urgence sanitaire, les meneurs de l’Opposition inscrits au registre du parti TIM de l’ancien Président Ravalomanana Marc ont le culot d’inciter à la révolte. Un geste extrême qui frise l’outrance dans tous ses états. Ils dénoncent énergiquement, dit-on, les mesures adoptées par le régime en place dans la gestion de la crise sanitaire.

Initiative citoyenne louable

Publié le mardi, 27 avril 2021
Ylias Akbaraly, PDG du groupe SIPROMAD, a fait savoir son intention décisive de prendre en charge, du moins pour une grande partie et par le biais de la fondation Akbaraly, du financement et de la logistique de la campagne de vaccination à Madagasikara.

Etat de nécessité oblige !

Publié le lundi, 26 avril 2021
On est en plein fouet de la lutte contre les avancées de la deuxième vague de la pandémie de Covid-19 version variant sud-africain. La bataille s'annonce à la fois rude et compliquée. L'ennemi qui évolue rapidement semble gagner du terrain. Il jouit d'un incontestable avantage du fait qu'il soit invisible et partout.
Page 1 sur 94

Fil infos

  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…
  • Sénat - Des dons pour le personnel de santé et les patients
  • Vaccins anti-Covid - Que cela soit facultatif et non obligatoire !
  • Haute Cour constitutionnelle - Florent Rakotoarisoa élu président à l’unanimité
  • Exploitation de béryl à Amparafaravola - Suspendue depuis mercredi
Pub droite 1

Editorial

  • « Rends à César… ! »
    « Rends à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ! » En retour à une question « Maitre, doit-on payer des impôts et des taxes à César ? » On ne s’attendait guère à ce que le maître Jésus allait répondre ainsi. Une douche froide ! Les Juifs, étant sujets de l’empire romain, croulaient au même titre que les autres sous le poids des impôts et des taxes divers exorbitants que le tyran de Rome prélevait. Ainsi, ils espéraient avoir à travers la réponse de Jésusun signe de compassion ou plutôt une incitation à la désobéissance à l’autorité de l’empereur. Négatif, il faut rendre à César ce qu’on lui doit !Au-delà du débat inédit du dimanche (2 mai 2021), force est de reconnaitre que les tenants du régime se sont pliés en quatre et cela pour le besoin de la transparence, de…

A bout portant

AutoDiff