Publié dans Culture

Bibliothèque nationale - L’auteur Tolopanahy à l’honneur

Publié le vendredi, 26 août 2022


La période des vacances arrive bientôt à son terme. Afin de profiter encore de ces quelques jours avant la rentrée, la Bibliothèque nationale de Madagascar (BNM), située à Anosy, propose des activités en continu. Pour ce faire, en dehors des programmes qu’elle réserve aux lecteurs, un événement baptisé « Teatra poetika » a animé la salle Dox de la BNM durant l’après-midi du mercredi dernier. En maître de cérémonie, l’auteur Tolopanahy qui est venu présenter son œuvre intitulée « Anjara » aux auditeurs. Tolopanahy a également bénéficié du moment pour sortir officiellement son livre intitulé « Fiainana izany » qui parle de la vie où l’auteur confirme que peu importe les adversités que l’on rencontre, on doit toujours se battre et garder espoir. L’occasion était également pour lui de sortir son DVD contenant du théâtre poétique dénommé « Fofom-pitia ». Des œuvres de plus à ajouter dans les étagères des dévoreurs de livres.
Parallèlement à cela, l'équipe de la Bibliothèque nationale a également accueilli les enfants élevés par l’association « Gazela » pour une visite. Ces derniers ont eu le privilège de découvrir les trésors de la BNM. Le temps d’un après-midi, les enfants issus de cette association avaient lu un large choix de livres malagasy, notamment des romans, BD, documentaires, revues et littérature jeunesse, sans oublier les œuvres musicales et les documents numériques. Les dispositifs d’une bibliothèque virtuelle intègrent des milliers d’ouvrages et de supports électroniques sur l’Histoire de Madagascar et d’autres sujets aussi intéressants.
Incité
Le ministère de la Communication et de la Culture - à travers la Bibliothèque nationale de Madagascar et ses antennes situées dans les bâtiments de la communication et de la culture, éparpillés dans toute l'île, le Centre de lecture et d’animation culturelle (CLAC) ainsi que les différents lieux destinés à la culture - continue d'ouvrir des portes d'échange entre les  poètes et auteurs pour le développement et la promotion des livres, mais également pour favoriser la lecture. Le ministère, par le biais de la Bibliothèque nationale, propose également de la vitrine aux jeunes auteurs malagasy moins connus du grand public afin de leur offrir une opportunité de faire connaître leurs œuvres. L’autre objectif est également de motiver le public mais surtout les jeunes à aimer la lecture, mais aussi à transmettre le goût de la lecture et de la littérature. Bref, à quelques semaines de la rentrée scolaire, les responsables au sein de la Bibliothèque nationale réservent une panoplie d’activités alléchantes pouvant aider les enfants et étudiants à s’éloigner des vices auxquels ils peuvent être des sujets en cette période de vacances.
Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Élection - L’Antoko Hiaraka Isika recadre l’Opposition
  • Gestion des risques et des catastrophes - Un centre national pour gérer les réponses d'urgence
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés d’Ankaboka et de Marovoay - « Nous allons nous entraider »
  • Jean-Claude de l'Estrac - « Madagascar était l'eldorado de l'océan Indien… »
  •  Velirano présidentiel - Le projet « Téléphérique » va bon train !
  • Economie bleue - Maroc apprend de Madagascar
  • Lutte anti-corruption - « Madagascar a fait un bond de 16 places depuis 2019 »
  • Vakinankaratra - Le voyage en immersion pour relancer le tourisme
  • Îles Eparses  - Le SECES écarte toute idée de cogestion 
  • Mobile money - Les systèmes d’arnaque se diversifient

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la haute trahison !
    Ketakandriana Rafitoson remet de fait en cause l’appartenance des Iles Eparses dans le giron de la République Malagasy. En effet, la directrice pays de l’ONG Transparency International Initiative Madagakasikara (IT-IM) fustige la cause nationale. Elle défend ouvertement la position de la France selon laquelle ces petites îles font partie intégrante du territoire français. La directrice pays de l’IT – IM, au cours d’une interview accordée au quotidien français « Le Monde », à l’entame de l’année nouvelle 2023, portant sur plusieurs sujets touchant les relations entre les deux pays, Madagasikara et la France, émit un avis pour le moins controversé concernant la revendication des Malagasy en vue de la restitution des îles Eparses au sein du territoire de la République Malagasy. Ketakandriana Rafitoson prend le contre-pied de Madagascar « je m’interroge sur les liens qui nous unit à ces îles. Ce sont des terres inconnues par nous auxquelles nous ne…

A bout portant

AutoDiff