Publié dans Culture

Tropy Jeannette - « Sitra-po sa adidy » invite les fans de théâtre

Publié le mercredi, 16 novembre 2022


La scène théâtrale locale est toujours vivante même si elle a été mise en sourdine durant quelque mois. Pour preuve, la Tropy Jeannette offre une date exceptionnelle au public le dimanche 27 novembre 2022 à partir de 15h à l’Alliance Française d’Antananarivo. Une entité qui a toujours soutenu l’association des acteurs de théâtre malagasy et qui renouvelle encore une fois l’expérience en hébergeant le spectacle de ce dimanche. Baptisé « Sitra-po sa adidy », cette La pièce de Rakoto Mon Plaisir clôturera en beauté le théâtre à AFT cette année. Selon les informations recueillis et l’affiche du spectacle, il s’agit d’un théâtre classique qui traitera le dilemme de la vie de tous les jours et sur l’importance de l’argent. Les membres du Tropy Jeannette joueront en quatre grands actes l’histoire tournant autour de l’argent à travers de deux grands personnages tels que la famille  Rabenarivo et la famille Ramanga. Dans l’histoire, les deux familles devront répondre sur l’importance et  l’utilité de la richesse. Sachant, que la pièce est une chanson de Andrianary Ratianarivo, le moment sera ainsi décoré par un spectacle de musique purement malagasy. A noter que la pièce théâtrale a été interprétée pour la première fois en 1937. Ils seront une quinzaine à participer à la pièce « Sitra-po sa adidy ». Il y aura entre autres  Mina Rahantalinah, Valoniaina Ranaivoson, Miora Ramarosona, Tsiory Ravaloson, Ando Harinjaka, Rajo Ravaloson, Linja Randriamiali­nantenaina, Zo Randriamialy, Zeze Andrianavalonome, Aina Raharimalala, Rahely Tolojanahary, Rivoaly et Sariaka Ratsirofohery. En outre, Mbato Ravaloson s’occupera de l’organisation sur scène et Rima Ravaloson se chargera de l’animation musicale. Un spectacle qui réservera pleine de surprise à ne pas manquer. Parce que l’objectif de la Tropy Jeannette est de promouvoir le théâtre auprès du public, surtout des plus jeunes, il y aura un prix d’entrée spécial pour toutes les personnes détenant une carte d’étudiant ou une carte scolaire. Aussi, les tickets d’entrée sont à 5 000 ariary pour les étudiants et 10 000 pour les adultes.
Sitraka Rakotobe

 

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff