Publié dans Culture

Décès de Guy Rajaofetra - Xhi rejoint les étoiles

Publié le jeudi, 09 mai 2024

Une grande perte pour la culture malagasy. Le 7 mai dernier, la stupeur envahissait la Grande île à l’annonce du décès de l’homme multiculturel Tsimitovianandriandehibe Rajaofetra Guy. A la fois artiste, ingénieur en physique nucléaire, philosophe, fondateur de l’association « Maha-izy azy ny Gasy », rocker le plus puissant du pays dans les années 70 et auteur des titres « Besorongola », les « Mantakisoka », « Rôkarôka », Xhi s’en est allé à l’âge de 81 ans. Il laisse sa compagne M’aa-Diahanitrinielabe veuve. Il a rendu l’âme mardi, alors que la triste nouvelle a été officiellement annoncée ce mercredi matin sur la page Facebook M’aa et Xhi qui fait part du décès de « Tsimitovianandriandehibe Rajaofetra Guy ».

Bien que les détails précis de sa disparition n’aient pas été divulgués, de nombreuses connaissances de ce dernier, personnalités publiques et artistes ont partagé la triste nouvelle sur les réseaux sociaux, exprimant leur profonde tristesse tout en le saluant comme étant un artiste polyvalent. Mais l’homme n’était pas seulement un chanteur, un historien ou encore un ingénieur, Xhi et sa veuve sont également des artistes peintres. Pour cela, en 2012, ils étaient invités à Paris pour parler de la peinture malgache aux journées de Madagascar de l’UNESCO. M’aa et Xhi aiment peindre des tableaux où ils figurent eux-mêmes dans une mise en scène non loin de la réalité. Avec sa compagne toujours, il avait également réalisé la bande dessinée Besorongola pour le magazine Charlie Mensuel où il a travaillé à la fin des années 70. Xhi était aussi surtout connu pour sa passion de l’histoire de Madagascar et de l’identité malgache. L’univers de la culture malagasy se souviendra de lui comme étant un homme généreux, accessible , qui n’était pas avare de conseils et qui n’hésitait pas à transmettre sa longue expérience aux jeunes.

 

Si.R.

Fil infos

  • Appui au développement local - Rajoelina boucle sa tournée dans le Sud
  • Actu-brèves
  • Actu-brèves
  • Districts de Vohibato, Ikongo et Ivohibe - Vers un avenir lumineux et développé
  • Soins de proximité - De nouveaux bénéficiaires à Fianarantsoa
  • Développement - Le Président veut enclencher la vitesse supérieure 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Réhabilitation de la RN7 - Le Président annonce des travaux imminents
  • Regards croisés sur la corruption à l'aéroport d’Ivato - Douanes et Sécurité publique s'expriment

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Probes et résolus !
    La bataille fait rage. A sept jours de la date butoir, la campagne entre dans sa dernière ligne droite. Campagne ou propagande ! Qu’à cela ne tienne, ce qui importe pour le peuple, même s’il ne s’exprime pas ouvertement, consiste à avoir affaire à un Parlement où siègeront des élus intègres et déterminés.Il reste une semaine aux états-majors politiques, à tous les candidats, pour convaincre les indécis à se joindre à leur cause. Une semaine pour faire valoir aux électeurs une visibilité du programme du parti ou de l’individu qu’ils entendent défendre durant leur mandat. En réalité, un député n’a pas un programme individuel pour une Circonscription donnée. Il ne peut pas prendre la place d’un maire, d’un chef de District, d’un gouverneur ou du Gouvernement. Il n’est pas là non plus pour contrôler ni superviser les actions d’un maire, d’un représentant du pouvoir central ou d’un gouverneur ou d’un…

A bout portant

AutoDiff