Publié dans Dossier

Les grands procès de 2023 - Les affaires Ntsoa VHF, Ambolotarakely et Ikongo au menu

Publié le dimanche, 01 janvier 2023



L’année 2023 qui vient de démarrer, verra se profiler une brochette de procès à l’horizon. Les affaires d’Ikongo, d’Ankazobe et bien sûr celle concernant l’assassinat d’Andriatiana Rabemanantsoa, alias Ntsoa (33 ans), le chanteur du groupe évangélique VHF, sont les plus en vue.

A commencer donc par cette triste affaire. Les 4 principaux suspects dans celle-ci dont une amie intime de la victime, devront comparaître devant le Tribunal d’Anosy le 9 janvier prochain. L’enquête préliminaire au niveau de la Gendarmerie certifie que l’élimination barbare de la victime à l’aide de plusieurs coups de couteau, avec pas moins de 8 plaies recensées sur son corps, aurait été commanditée par sa propre petite amie, c’est-à-dire celle qui est provisoirement incarcérée à Antanimora actuellement. A l’explication de l’extrême ambiguïté du sentiment de la jeune femme, elle a essayé de se blanchir en faisant semblant d’être compatissante sur le triste sort de son défunt ex-compagnon, lors de sa publication sur Facebook, du moins dans les premiers moments qui ont suivi la triste nouvelle sur l’assassinat du chanteur évangélique. Pour mieux dissimuler encore le doute la concernant, elle a joué le tout pour le tout : elle était même venue assister aux obsèques du malheureux. Or, c’était dans ces circonstances que les gendarmes l’avaient arrêtée.

Selon la Gendarmerie, l’acte aurait été motivé par une jalousie amoureuse, situation à laquelle s’ajoute une histoire de gros sou en lien avec un business. Par ailleurs, on ignore encore ce qui est advenu du 5ème suspect, accusé aussi d’avoir tué de ses propres mains la victime. Le fugitif qui court toujours en ce moment, échappera-t-il ainsi à la Justice ?

Qui ont perpétré le massacre d’Ambolotarakely ?

Dégueulasse et barbare ! C’est ce qu’on peut qualifier le massacre de 32 villageois d’Ambolotarakely, dans le District d’Ankazobe, vers fin juillet dernier. Normalement, la Justice devra trancher aussi sur le sort des 6 personnes principalement soupçonnées sur un nombre total de 23 impliquées. Le maire d’Ambolotarakely figurait dans cette liste, mais a été relâché par la suite. Tous ces individus auraient orbite autour d’Iarisy, chef d’un nébuleux gang rendu tristement célèbre, et qui aurait commandité cette extermination de villageois.

Enfin, le cas de l’un de ces suspects, mérite d’attirer l’attention. Il fut le dernier à se faire arrêter. En cause, il serait un fabricant d’armes à feu locales avec 15 cartouches de calibre 12.

Les 4 larrons qui ont mis la mort et la désolation à Ikongo à la suite du kidnapping d’un garçon albinos, mais surtout aussi l’assassinat de sa mère en septembre dernier, devront être aussi jugés dans le courant de cette année. A l’époque, les habitants d’Ikongo ont voulu venger la mort de cette mère de famille. Il a ainsi fallu placer les suspects en lieu sûr. Les émeutiers ont considéré ce transfert des prévenus comme une complicité de la Gendarmerie. D’où une violente réaction des émeutiers qui ont voulu prendre d’assaut la caserne de la Gendarmerie d’Ikongo. En position de légitime défense, les Forces de l’ordre ont dû utiliser du gaz lacrymogène, et enfin tirer à balles réelles pour repousser une foule menaçante. Le bilan fut très lourd : 19 morts et 26 blessés, côté manifestants.

Franck R.

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff