Publié dans Economie

 Groupement des télécommunications de Madagascar - La baisse ou la suppression des droits d’accises toujours sollicitée

Publié le mercredi, 27 mai 2020

Nécessaire. L’année dernière, au cours de l’élaboration de la loi de Finances (LFI) 2020, les opérateurs du secteur des télécommunications ont demandé la baisse des droits d’accises (DA) auxquels leurs produits sont assujettis. Toutefois, ils n’ont pas obtenu gain de cause. Au contraire, les autorités ont décidé de rehausser ces droits. Leur taux est alors passé de 8 % en 2019 à 10 % pour cette année. Aujourd’hui, les opérateurs, à travers le Groupement des télécommunications de Madagascar (GTM), sollicitent une fois de plus la baisse significative voire même la suppression des DA sur les produits de télécommunication.

« Le contexte actuel a permis de mettre en exergue que les services de télécommunication représentent chaque jour un produit essentiel, même de première nécessité. Pourtant, nos produits sont encore taxés comme des produits de luxe ou des produits néfastes pour la santé avec des droits d’accises fixés désormais à 10 %, en plus de la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) de 20 %. Il ne faut donc pas s’étonner que le taux de pénétration de ces services reste l’un des plus faibles de l’Afrique, soit 37 %. D’après une étude en effet, il y a un lien direct entre le taux de taxation et le taux de pénétration ou d’usage des produits de télécommunication », soutient Patrick Pisal Hamida, administrateur directeur général du Groupe Telma et président du GTM.

Toutefois, jusque-là, les opérateurs se sont abstenus de répercuter aux usagers du pays la hausse des DA, afin de pouvoir favoriser l’utilisation des produits et services de télécommunication à un prix accessible. De ce fait, en compensation de cette baisse ou de la suppression des droits d’accises, les opérateurs ont pris un engagement. « En anticipation du plan de relance de l’économie malagasy, l’ensemble des opérateurs s’engagent, en contrepartie, à investir un montant équivalent à la baisse des droits d’accises sur les infrastructures de téléphonie mobile afin d’accélérer le développement des infrastructures et l’accès de la population aux services numériques, télécommunications et mobile banking inclus », ont-ils déclaré dans un communiqué.

En tout cas, jusqu’à présent, les autorités du service public n’ont pas encore annoncé de mesures face à cette demande du GTM. Les opérateurs ont notamment opté pour cette démarche pour espérer une modification avec la loi de Finances rectificative (LFR) 2020.

Rova Randria

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff