Publié dans Economie

Consolidation des réserves d’or nationales - La Banky Foiben’i Madagasikara commence à acheter des lingots

Publié le mardi, 22 septembre 2020

Arrivé à point nommé. Dans un contexte de dépréciation de l’ariary par rapport aux monnaies étrangères, la Banky Foiben’i Madagasikara (BFM) lance un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) aux fins de la promotion de l’exportation et de la constitution de la réserve d’or nationale. En effet, l’or reste une valeur refuge par excellence et peut être utilisé comme réserve de change. Il faut rappeler que cet appel fait suite au protocole d’accord signé avec le Ministère des Mines et des Ressources Stratégiques (MMRS) en janvier dernier en matière de consolidation des réserves d’or. C’est dans ce sens que l’institution financière sollicite les comptoirs commerciaux agrées et les titulaires de permis miniers de type Permis d’Exploitation (PE) ou Permis Réservés aux Petits Exploitants (PRE) à vendre tout ou une partie de leur or auprès de la banque. Toutefois, il faut qu’il soit sous formes de lingots ou d’or d’une pureté supérieure à 950 millièmes. Selon le gouverneur de la BFM, Henri Rabarijohn, les intéressés disposent jusqu’au 8 octobre pour déposer leur demande.
Traçabilité
Outre l’achat des lingots, cette stratégie permet également de formaliser et assurer la traçabilité du secteur. Selon les statistiques reçues, la quantité d’or exportée déclarée auprès du ministère des mines s’élève seulement à deux tonnes alors que la quantité réelle atteint vingt tonnes. « Madagascar dispose d’une forte potentialité en or dont l’extraction, la commercialisation et l’exportation ont pendant longtemps fait vivre plusieurs catégories d’acteurs. C’est dans l’objectif de normaliser le secteur aurifère par la professionnalisation des acteurs d’achats et d’exportations, et d’améliorer les recettes en devise issues de l’exportation sur la balance de paiement que l’Etat a défini parmi ses orientations stratégiques la constitution de la réserve d’or nationale » souligne le gouverneur.
Solange Heriniaina

 

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff