Publié dans Economie

Marché public - 25 milliards de dépenses engagées depuis la crise sanitaire

Publié le jeudi, 19 novembre 2020


Place à la publication des dépenses. Le ministère de l’Economie et des Finances s’est limité auparavant la mise à la disposition au public les financements reçus dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Afin de faire preuve de plus de transparence, un rapport sur les dépenses est disponible dans le site web. Il s'agit du montant précis du total des marchés publics attribués depuis le mois de mars jusqu’à la fin du mois d’octobre. Les informations dévoilent la base de l’engagement jusqu'à la base du paiement en passant par les marchés publics attribués, et les bénéficiaires des contrats. Le total du chiffre s’élève à 25 309 015 039 ariary. Près de 90 marchés ont été effectués au cours des sept derniers mois dont la majorité est allouée à la fourniture comme les matériels d’urgence, les habillements dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les fournitures ménagères. Le mode de passation s’est généralement déroulé en appel d’offres.
Provisoire    
Selon les responsables, certaines données issues de ces différents logiciels n'ont pas été forcément saisies par les organismes avec une indication précise de "Covid-19". C’est le cas de l’achat de fournitures de bureau qui n'est pas indiqué s'il est fait dans le cadre de la Covid- 19 ou dans le cadre normal des activités de l'organisme. Il faut encore procéder à une validation ex-post de ces données par chaque ministère, ordonnateur de ces dépenses. « Les informations contenues dans cette plateforme restent encore provisoires et à analyser avec fine précaution. Elles se mettront automatiquement à jour au fur et à mesure de l’obtention de la validation des données par les organismes publics ayant exécuté ces dépenses. Nous osons espérer que cette plateforme contribue de manière significative à l’objectif de transparence budgétaire, et mène vers une meilleure optimisation de la gestion des finances publiques », soulignent les responsables
Vers une priorisation de l’entrepreneuriat local
Dans le projet de Loi de finances initiale (LFI) 2021 et dans le cadre du Plan Marshall, le Gouvernement priorisera les entreprises locales lors de l’octroi de marché public à compter de l’année prochaine. La promotion de l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes sera particulièrement mise en avant, entre autres via l’appui aux métiers artisanaux et aux petites manufactures agro-alimentaires. A l’instar de la construction de la maison de la vanille à Antalaha, le Gouvernement compte également prioriser les filières pourvoyeuses de devises afin de valoriser les avantages comparatifs de Madagascar et améliorer sa position géoéconomique. L’optimisation du mécanisme de rapatriement de devises est par la même occasion renforcée.
Solange Heriniaina

Fil infos

  • Secteur aurifère - Une exportation ciblée peut soutenir la valeur de l’ariary
  • Tournée présidentielle dans le Sud - Andry Rajoelina sème l’espoir
  • Président Rajoelina à Fianarantsoa - « Le budget pour la Santé sera révisé à la hausse »
  • Devises - 400 millions $ « dorment » dans les comptes des résidents à Madagascar
  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Par monts et vallées !
    Infatigable, le Président Rajoelina sillonne et arpente monts et vallées et pour cause, la bataille sans merci contre la pandémie de la Covid-19 variant sud-africain. Le jeune commandant en chef de la guerre s’engage à tous les fronts.Selon le bilan officiel, en date du 4 mai, le pays enregistre 127 nouveaux cas, 492 guéris et 8 décès. En tenant compte du bilan du 3 mai, 238 nouveaux cas et 5 décès, force est de reconnaitre que la tendance générale accuse une baisse. Certes, le chiffre des patients victimes garde une certaine « stabilité » mais les efforts conjugués portent leurs fruits. Des résultats que l’on peut qualifier de relatifs toutefois, les espoirs sont permis. L’arrivée très prochainement (vendredi 7 mai) et le début de la campagne vaccinale en début de semaine prochaine (lundi 10 mai) laissent supposer que la lutte va enclencher la vitesse supérieure sinon ils permettent d’entrevoir une…

A bout portant

AutoDiff