Publié dans Economie

Développement de l’industrie à Madagascar - L’effort de 23 opérateurs récompensé

Publié le jeudi, 10 décembre 2020

Un pierre à l’édifice. A l’occasion du centenaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo (CCIA), 23 opérateurs économiques ont été récompensés hier, dans les locaux de la Chambre à Antaninarenina. Chacun de ses opérateurs a apporté sa part dans le développement de l’industrie à Madagascar. Leurs efforts ont ainsi été reconnus et récompensés à cette occasion. « L’industrialisation du pays est au centre des préoccupations de l’Etat. Mais nous n’y arriverons pas sans l’appui du secteur privé.

Il est vrai que nous ne sommes pas toujours d’accord sur certains points. Toutefois, cette différence de point de vue permet de nourrir les discussions pour prévoir un meilleur avenir pour le secteur industriel malagasy. Il ne faut pas oublier que nous avons les matières premières, les matériels ainsi que le savoir-faire et les ressources humaines pour ce faire. En tout cas, le secteur privé démontre déjà sa volonté à soutenir ce développement de l’industrie à Madagascar» a soutenu Ntsay Christian, Premier ministre, hier, pour l’occasion. Ainsi, deux opérateurs à savoir Maminiaina Ravatomanga et Herintsalama Rajaonarivelo ont reçu le Grand- Croix de 2ème Classe de l’Ordre National Malagasy. Cinq autres opérateurs ont été élevés au rang de Grand Officier de l’Ordre National dont Joséphine Andriamamonjiarison, Niaina Andriatsitohaina, Philippe Henri Andriantsitohaina, Ramanantsoa Randriamifidimanana, Clovis Louis Raveloson. De même, cinq entrepreneurs ont obtenu le grade de Commandeur de l’Ordre National à savoir Rocquie Evelyne Rasehenoarisoa, Nirina Raharo, Raoel Samuel Andrianjafitrimo ainsi que Tianamalala Mamy Rasamimanana et Vonimbola Clara Ravaorinony. Stéphane Hery Raveloson, Maurice Rabarijaona Andrianantenaina, Maminiaina Rabemananjara, Norbert Rakotomiarintsoa, Sandimanjaka Rakotomiarana et Chistophe Louis Dabezies ont reçu le titre de Chevalier de l’Ordre National Malagasy. Et le grade d’Officier de l’Ordre National a été remis à Bodo Elisoa Rambeloson, Sylvie Hantarinoro Ramanantsoa, Alain Randrianarimanana Liao-Mane-Hong ainsi que Gil Razafitsalamana et Fanja Claudia Razakazafy. Ces entrepreneurs opèrent notamment dans des secteurs très diversifiés mais ont chacun contribué au développement socio-économique du pays à travers la création de valeur ajouté et d’emplois.  

En tout cas, pour cette même occasion, la CCIA a renouvelé son engagement d’accompagner pour les cent prochaines années le secteur privé dans son développement.  

Rova Randria

Fil infos

  • Recrudescence de la Covid-19 à Nosy-Be - Suspension des vols internationaux envisageable
  • Trafic des 73,5 kg d’or - La Justice sud-africaine déboute la société de Dubaï et les trois trafiquants malagasy
  • RMDM - Une plateforme adepte de la désinformation
  • Université de Toamasina - Son président aspire à devenir ministre
  • Transport par câble à Antananarivo - Les deux premières lignes opérationnelles en 2023
  • Route Nationale 44 - Les travaux avancent lentement…mais sûrement
  • Andry Rajoelina - Un Président respectueux de la démocratie
  • Diffamations envers les enfants du Président Rajoelina - Des mesures seront prises !
  • Université de Toamasina - Malgré tout, le président toujours en place
  • Forum économique international sur l’Afrique - Le Président Rajoelina plaide pour le secteur sanitaire et médical

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • A plaindre !
    Le microcosme politique dans lequel évolue l’Opposition à Madagasikara est médiocrement dominé par des hommes et des femmes à plaindre. Des leaders politiques qui souffrent lamentablement de perspicacitéet du sens de discernement. Ils conduisent les brebis vers l’échafaud. Fort heureusement que les simples militants sont plus intelligents voire plus malins que les dirigeants. Ils savent faire la différence entre le bon grain de l’ivraie. En effet, les supposés sympathisants ne se laissèrent guère manipuler par des dirigeants en manque d’objectif sérieux. La population de la Capitale atteint déjà un certain niveau de maturité politique, elle rejette toute tentative de livrer le pays au caprice de la crise ni de se faire avoir aux griffes du piège tendu.A tout seigneur, tout honneur ! Ravalomanana Marc, fondateur du parti TIM, le chef de file de l’opposition, en étant le président du RMDM, un ancien Chef de l’Etat, de son état, un ex-…

A bout portant

AutoDiff