Publié dans Economie

Agents de l’Etat - Basculement des ECD en ELD d’ici juin 2021

Publié le mercredi, 17 mars 2021

8 095 employés de courte durée (ECD) sont pris en charge grâce au budget de fonctionnement de l’Etat. Pourtant, ils cotisent auprès de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS). Afin de réduire le déficit au niveau de la Caisse de retraite de l’Etat, estimé à 384 milliards d’ariary en 2020, le Conseil du Gouvernement qui s’est tenu le 19 décembre 2020 a autorisé l’affiliation des ECD à la Caisse de prévoyance de retraite (CPR).

Pour ce faire, les ECD doivent basculer en employés de longue durée (ELD). Une réunion des directeurs des ressources humaines (DRH) et des directeurs administratifs et financiers (DAF) des ministères a été organisée, hier, à Anosy. Il a été convenu que cette opération sera réalisée dans trois mois. « 27 ans après l’adoption des textes règlementaires régissant les agents appelés à occuper des emplois à courte durée, une nouvelle disposition est prise à leur encontre. Le basculement de ces agents ECD en agents ELD doit être achevé d’ici le mois de juin prochain pour tous les ministères et institutions, soit six mois après la décision du Conseil du Gouvernement », note le communiqué.

Il est important de noter que seuls les agents jugés indispensables par leur ministère employeur obtiendront ce nouveau titre. Certains d’entre eux seront redéployés auprès des autres Régions pour remédier au problème de sous-administration dans certaines localités. Quatre étapes sont à franchir pour parvenir à ces objectifs, à savoir l’évaluation et la sélection des ECD, l’arbitrage de la Primature, l’enclenchement de la procédure de recrutement et la régularisation des cotisations de retraite.

Cette mesure permettra de contribuer au renflouement de la Caisse de retraite de l’Etat via l’augmentation du nombre de cotisants. Pour rappel, il n’y a pas assez de cotisants pour payer les pensions des retraités. Le nombre d’agents actifs affiliés à la Caisse de retraite civile et militaire (CRCM) est de 77 131 contre 115 223 pensionnés.

Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff