Publié dans Economie

Confinement week-end - Ouverture des épiceries du quartier jusqu’à 13h

Publié le mercredi, 21 avril 2021

La nouvelle mesure restrictive adoptée par le Président de la République Andry Rajoelina, dimanche dernier, entre en vigueur à partir de ce week-end. Le confinement total s’applique dans la Région Analamanga durant les deux derniers jours de la semaine pour freiner la propagation de la Covid-19. Ainsi, seuls les secteurs considérés comme essentiels poursuivent leurs activités.

Pour le cas du commerce, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation Razafimahefa Tianarivelo et le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat Lantosoa Rakotomalala ont signé une note, hier, concernant les heures d’ouverture et de fermeture. Ils stipulent que « tous les commerces de produits de consommation courante ne sont autorisés à ouvrir à l’exception des épiceries du quartier ou « Tsenakely » dont l’horaire d’ouverture est limité jusqu’à 13 heures ». En revanche, l’interdiction d’ouverture pendant le weekend du confinement total s’applique également aux grandes et moyennes surfaces. L’approvisionnement en nourriture reste un besoin fondamental pour la population. Et, le Gouvernement encourage toujours l’envoi d’une seule personne, dans chaque foyer, pour faire les courses.

Contrôle

Outre les horaires d’ouverture, le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat continue la vérification de prix et du stock des Produits de première nécessité (PPN). En plein état d’urgence sanitaire, nombreux sont ceux qui profitent de la situation pour gonfler les prix. Cette fois, l’institution élargit sa tâche au contrôle des médicaments. Réputé par la vente libre et la non-conformité aux règles de vente des produits pharmaceutiques, le quartier d’Ambohipo et d’Ambolokandrina ont été les premières cibles des représentants du MICA et du ministère de la Santé publique. Un magasin de stockage a été scellé pour non-conformité aux règles en vigueur. D’après les responsables auprès du MICA, cette surveillance et contrôle vont se poursuivre quotidiennement afin de protéger les consommateurs.  

Solange Heriniaina  

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff