Publié dans Economie

Délivrance des permis de construire - Finis la corruption et les déplacements à répétition !

Publié le mardi, 22 juin 2021

Un service administratif amélioré. Le ministre de l’Aménagement du territoire et des Travaux publics (MATP), Hajo Andrianainarivelo, a annoncé la mise en place de MATAC, un nouveau logiciel axé sur l’amélioration de la gestion des permis de construire, lors de son entretien en ligne avec les représentants de la Chambre basse, dans le cadre de la présentation des rapports de réalisation de son ministère. La phase d’essai de ce nouveau matériel de travail se fera donc dans 16 Communes sur les 38 composant le grand Antananarivo. « Ce logiciel fait partie des initiatives du ministère dans la dématérialisation et l’informatisation des différentes procédures administratives relatives à la délivrance de permis de construction, d’alignement ou encore de lotir. Cet outil vise aussi à simplifier les procédures d’urbanisme en termes de coût et de temps. Avec MATAC, les usagers n’auront plus à faire des allers-retours dans les bureaux de la Commune. Tout peut se faire directement en ligne. De plus, ils pourront suivre en temps réel le traitement de leurs dossiers respectifs », a expliqué le ministre.

Ces 16 Communes ont été ainsi équipées hier par le Projet de développement intégré et de résilience du grand Antananarivo (PRODUIR) à travers sa composante « renforcement des capacités institutionnelles pour un gouvernance urbaine résiliente ». « Ces équipements informatiques seront surtout destinés à l’opérationnalisation de l’application. Chaque Commune pourra s’y familiariser plus facilement pour ensuite mieux s’en servir. En espérant que l’amélioration et la simplification de ces procédures contribuera à l’amélioration de la recette des Communes », rajoute le premier responsable du MATP.

Cette dématérialisation du système de délivrance de permis favorisera également la promotion de la transparence. « Avec MATAC, la lutte contre la corruption sera plus facile, d’une part parce que tous les frais et autres seront affichés dans le logiciel. Chaque soumissionnaire de dossier connaîtra donc à l’avance ce qu’il devra payer. Et d’autre part, chaque permis électronique sera doté d’un QR code personnalisé. Il n’aura donc qu’à scanner ce code pour voir le nom de toutes les personnes qui ont traité son dossier. Cela facilitera grandement notre travail, surtout que chaque dossier sera traité plus rapidement et plus efficacement », détaille Herinjato Ramamenoso, maire d’Ankaraobato, parmi les Communes pilotes du projet.

En tout cas, chaque Commune a bénéficié d’une formation et d’un accompagnement technique pour leur permettre de procéder efficacement à cette dématérialisation. A la fin des essais, ce système sera promu dans les Chefs-lieux de provinces et ensuite dans toutes les Communes du pays.

Rova Randria

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff