Publié dans Economie

Besoins en électricité - La puissance des transformateurs de la JIRAMA toujours insuffisante !

Publié le mercredi, 23 juin 2021

Encore du pain sur la planche ! Depuis l’année dernière, les responsables de la Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) vantent l’amélioration de l’approvisionnement en électricité dans les quartiers souffrant de délestage dans la Capitale grâce à son programme « Une semaine, un quartier ». Toutefois, ils ont encore beaucoup de travail à faire parce que des quartiers subissent encore jusqu’à aujourd’hui des coupures de courant à longueur de temps.

Et ces coupures à répétition exacerbent particulièrement les abonnés de la JIRAMA. En effet, ces derniers jours, des localités comme Ampefiloha, Ampatsakana ou encore les 67Ha subissent des coupures d’une durée de 15 à 30 minutes, sur trois voire cinq jours successifs. « Elles surviennent surtout entre 20 heures et 22 heures. C’est la répétition des coupures qui nous agacent particulièrement. La JIRAMA promeut que les clients sont aujourd’hui leur priorité mais cela ne se reflète pas du tout dans les services qu’elle fournit à ses abonnés. Loin de là ! Le problème aussi est que cette coupure arrive au moment où nous préparons notre dîner. Elle retarde ainsi l’heure du repas mais aussi l’heure du coucher. A bout, nous avons dû prendre des dispositions pour éviter cela », se plaint Mbola, un père de famille, habitant du côté d’Ampefiloha.  

D’après les explications fournies par les responsables, outre le déclenchement général du Réseau interconnecté d’Antananarivo avant-hier, ces coupures sont encore des problèmes de transformateurs. « A cette période, la consommation en électricité augmente particulièrement. Les transformateurs n’arrivent pas à satisfaire la demande. A bout, ils finissent alors par disjoncter. Et cela peut prendre plusieurs minutes avant de pouvoir les redémarrer. Dans tous les cas, un calendrier de renforcement des transformateurs est déjà en cours d’élaboration avec le programme « Une semaine, un quartier » afin de solutionner ces problèmes de coupures d’électricité », détaille le responsable. En effet, la production d’électricité et les infrastructures de la compagnie n’évoluent pas au même rythme que le nombre d’abonnés de la JIRAMA. Rien que pour ce premier semestre de l’année, elle a déjà souscrit plus de 3200 nouveaux branchements. La société nationale d’eau et d’électricité devrait donc investir massivement dans cette branche.

La Rédaction

 

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff