Publié dans Economie

Aéroports de Madagascar - 14 aérodromes trouvent preneurs

Publié le vendredi, 06 août 2021

Faire contribuer le transport au désenclavement, à la cohésion et au développement de chaque Région de Madagascar. C'est dans cette optique que la société Aéroports de Madagascar (ADEMA) a signé les contrats de gestion et d'exploitation de 14 aérodromes secondaires, ouverts à la circulation aérienne publique avec les nouveaux gestionnaires, hier, au ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, sis à Anosy.

« Il faut savoir que ces aérodromes pour la plupart, ne disposent pas de responsables présents en permanent sur les lieux. Ce qui n'est pas du tout acceptable en matière de sécurité aéroportuaire. C'est pour cette raison que nous avons décidé de nous associer à des acteurs du secteur privé. Ces gestionnaires seront également en charge de l'amélioration des infrastructures, du développement des recettes aéronautiques et de l'extension des activités extra- aéronautiques afin que chaque aérodrome puisse se suffire à lui-même, sans avoir recours aux appuis financiers de l'ADEMA. C'est déjà le cas notamment de Vohémar où nous collaborons avec la société Floribis. Cette dernière fait de la culture de vétivers aux alentours de l'aéroport. Cette culture génère des revenus assurant le budget de fonctionnement de l'infrastructure », développe Jean Germain Andrianirina, directeur général de l'ADEMA, hier, lors de la signature des contrats.

Ces infrastructures ne disposent pas vraiment de trafic aérien, d'où tout l'intérêt de ces activités aéronautiques. A vocation sociale, ces aérodromes visent surtout à désenclaver les Régions concernées et à faciliter le trafic. Sur le plan économique, leur développement contribuera au développement du tourisme dans ces Régions, mais aussi du secteur agricole vu que les produits pourront enfin trouver des débouchés. « C'est pourquoi l'extension de ces infrastructures ne s'arrête pas à la signature de ces contrats de gestion. Ensemble, nous allons notamment chercher des partenaires techniques et financiers, mais nous engagerons également des discussions avec les compagnies aériennes présentes dans le pays pour les convaincre de desservir dans ces aérodromes », a soutenu Joël Randriamandranto, ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie. D'autres signatures suivront après celles-ci afin de contribuer au développement du secteur aérien dans le pays.

Rova Randria

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff