Publié dans Economie

Gaz domestique - « Rendez-vous lundi pour la baisse des prix »

Publié le jeudi, 14 octobre 2021


Le prix des bouteilles de gaz de Vitogaz devra baisser dès lundi. C’est la promesse annoncée par Edgard Razafindravahy, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Consommation, hier dans la Région de Bongolava, à l’occasion du lancement de l’industrialisation dans cette Région. D’après ce responsable, la société Vitogaz n’a pas respecté le consensus à ce sujet et a procédé unilatéralement à la modification des prix de ses produits.
Pour rappel, après une longue période de maintien des prix, Vitogaz Madagascar s’est retrouvée contrainte de répercuter en partie la hausse des cours mondiaux. La société a ainsi révisé à la hausse d’environ 16% le prix du gaz si la dernière hausse a eu lieu au mois de février 2020. Ainsi, les augmentations ininterrompues du cours du produit sur le marché depuis plusieurs mois ont contraint le distributeur malagasy à revoir ses prix à la hausse.
Cependant, cette société, malgré un contexte difficile sur le marché mondial, a collaboré avec les autorités pour développer l’utilisation et la popularisation du gaz. Collaboration dont plusieurs initiatives sont sorties à l’instar de la mise sur le marché de bouteilles de petite capacité de 4 à 6kg pour une vente dans toute l’île, le développement de la vente de gaz au détail (possibilité d’acheter son gaz à partir de 3 000 ariary, avec en projet de nouvelles installations en Province) et enfin la mise en place de promotions pour faciliter un premier accès au gaz à plusieurs milliers de ménages malagasy.
Par ailleurs, au ministère d’expliquer que «Le marché national est considéré comme étant un marché libre. Toutefois, le prix sur le marché de certains produits mis en vente nécessite une concertation avec le Gouvernement. Le gaz combustible figure dans la liste de ces produits pour préserver le bien-être de la population dans la mesure où ce produit figure d’ailleurs parmi les produits contrôlés et suivis par le ministère à travers les descentes des commissaires et contrôleurs du commerce ». Les consommateurs attendent ainsi avec hâte le jour du début de la semaine prochaine pour revoir les grilles tarifaires de cette denrée à la baisse une nouvelle fois. 

Hary Rakoto

Fil infos

  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un front de trop !
    Alors que les dirigeants du pays s’affairent à affronter l’urgence sanitaire et l’urgence de la reforestation, deux urgences nationales, voilà qu’une troisième urgence nationale pointe son nez : la montée des eaux. Bref, le régime se trouve en face de trois fronts de guerre qu’il faille attaquer en simultané. Evidemment, il faut avoir la tête posée et les reins solides. En somme, c’est l’avantage pour un pays d’avoir un dirigeant jeune en pleine possession de ses facultés intellectuelles et physiques.

A bout portant

AutoDiff