Publié dans Economie

Industrialisation de Madagascar - L’usine de la STAR à Ambatolampy fait peau neuve

Publié le vendredi, 03 décembre 2021


Soutenir le développement du tissu industriel malagasy. Le Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, a procédé, hier, à l’inauguration de l’extension de l’usine de la STAR sise à Ambatolampy, avec le directeur général de cette entreprise, Marc Pazmentier. Malgré la situation économique incertaine à cause de la pandémie de coronavirus, cet emblème de l’industrie dans la Grande île continue quand même d’investir pour appuyer l’économie du pays. «Nous sommes confiants. Nous sommes prêts à relever tous les défis pour le développement de Madagascar. C’est dans cet état d’esprit que nous avons tenu à étendre nos activités à Ambatolampy, mais surtout dans la Région de Vakinankaratra où tout a commencé pour la STAR. L’investissement est incontournable pour la reprise industrielle. La survie de la STAR n’a pas de prix », a soutenu le directeur général de la STAR, hier, en marge de l’inauguration de cette extension de son usine ainsi que de la route de 2,3 km reliant l’usine à la route nationale 7. En termes de chiffres, la STAR a ainsi investi 105 milliards d’ariary pour réhabiliter et étendre sa fabrique à Ambatolampy, et près de 6 milliards d’ariary comme appuis à la communauté locale. Un investissement particulièrement salué par le Chef d’État. «En effet, cela correspond tout à fait à la volonté du Gouvernement de mettre en place une industrie dans chaque district avec le programme ODOF ou Un district, une industrie. L’objectif étant de permettre à chaque région de transformer localement ses produits pour créer de la valeur ajoutée mais aussi des emplois, et particulièrement de pouvoir produire à Madagascar tout ce dont nous avons besoin. Pour cette usine à Ambatolampy par exemple, cette extension favorisera la collaboration avec les paysans producteurs de la région pour la faire fonctionner comme il se doit. Nous encourageons ainsi ce genre d’initiatives. Nous encourageons les investisseurs à investir à Madagascar pour créer du travail et absorber le chômage dans le pays, c’est pour cette raison que j’ai fait le déplacement », a-t-il soutenu.
Pour rappel, acquise par la STAR en 2014, cette usine à Ambatolampy était destinée à la production de la bière uniquement. Toutefois, avec cette extension et l’installation de trois nouvelles lignes de production, l’usine STAR Ambatolampy pourra produire dans un seul endroit en parallèle les différentes marques de bière de la compagnie et de boissons gazeuses, les alcoomix mais aussi la nouvelle boisson D’Jino Ice Tea. Cet investissement augmentera de 1,9 million d’hectolitres (hl) la production quotidienne de la STAR, tous produits confondus, afin de répondre aux besoins des consommateurs. Cette extension n’est encore qu’une première phase mais d’autres projets émergeront au fur et à mesure pour continuer à industrialiser la Grande île.
Rova Randria

Fil infos

  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur
  • Réseau de trafiquants démantelé aux Comores - Un projet d’exportation illicite de deux tonnes d’or déjoué
  • Conjoncture - Le FMI insiste sur le volet social et les infrastructures 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Austérité oblige !
    Pour une fois dans les annales de l’histoire de la République, le Gouvernement serre les vannes. Les dépenses publiques font l’objet des mesures restrictives de deux à trois tours de vis. Les dépenses jugées non indispensables ou non prioritaires ont été purement et simplement supprimées de la comptabilité publique. Des décisions courageuses qu’il fallait mettre sur le compte du numéro Un du pays. Austérité oblige !Les festins et bombances du Nouvel an annulés ! Le maitre des céans supprime depuis janvier 2019 les cocktails à gogo et réceptions copieuses du Palais (d’Ambohitsorohitra ou d’Iavoloha) auxquels des milliers d’invités avaient été conviés. Ce fut une grande première durant les soixante ans de la République. Et pour cause, le besoin de limiter drastiquement les dépenses publiques. La traditionnelle présentation des vœux se voit réduite en simple cérémonie d’échange de bonnes manières de souhaits entre le couple présidentiel, le « Raiamandreny », et…

A bout portant

AutoDiff