Publié dans Economie

Structure des prix à la pompe - Bientôt des négociations dirigées par le Président

Publié le vendredi, 07 juin 2019

Discussions ouvertes. Questionné sur la mise en place d’une nouvelle structure des prix à la pompe, le Président de la République, Andry Rajoelina, a affirmé hier, que des négociations sur le sujet se feront bientôt. « Je dois encore effectuer un voyage à l’étranger cette semaine mais dès mon retour, nous organiserons les rencontres pour voir les solutions à adopter pour pouvoir faire baisser les prix à la pompe, sans pénaliser les parties prenantes », précise-t-il. Cette affirmation rejoint ainsi les propos tenus par Vonjy Andriamanga, ministre de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures, comme quoi « l’Etat va prendre ses responsabilités et mettre en place unilatéralement une nouvelle structure des prix  ».

La baisse de prix du carburant prévue pour ce début du mois devra attendre encore un peu. Pour rappel, au mois de février dernier, lors de la Semaine des hydrocarbures, il a été annoncé que la structure des prix serait revue pour ne pas trop pénaliser les usagers. Mais à la fin des négociations, les parties prenantes ne sont pas tombées d’accord sur l’élaboration de cette nouvelle structure, ce qui fait qu’actuellement, les prix restent encore les mêmes. Mais jusqu’à quand ?

Rova Randria

Fil infos

  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !
  • Blocage des routes - QMM passe en mode service minimum
  • Prix du carburant à la pompe - Les consommateurs s’attendent à un coup de massue
Pub droite 1

Editorial

  • Où en sommes-nous ?
    L’UE regrette ! Le RSF enfonce ! Le CSI déplore ! Certaine presse étrangère et certains activistes des réseaux sociaux accusent !Au fait, où en sommes-nous dans la bataille contre les grands maux qui minent et bloquent le réel démarrage vers l’essor et le développement du pays ? En est-on resté au stade des grands mots dans la lutte sans merci contre les grands maux à savoir la corruption, l’impunité, le non-respect de l’Etat de droit, de la liberté d’expression, de la démocratie ? Le tableau ne luit pas assez comme nous l’entendions. Les différents rapports d’Institution et d’organisme étranger ainsi que des Institutions en charge de la lutte contre toute forme de malversation et certaine Société civile du pays ne vont pas dans le sens de notre faveur sinon notre souhait. Ou bien, on se prend pour le mal aimé des autres et en revanche on dénonce ! Ou…

A bout portant

AutoDiff