Publié dans Economie

Infrastructures - 217 millions de dollars pour désenclaver les Régions du Sud

Publié le lundi, 05 août 2019

De grands travaux routiers. Le groupe de la Banque africaine du développement (BAD) a lancé officiellement, hier, le projet d’aménagement de corridors et de facilitation du commerce (PACFC). L’événement s’est tenu au Carlton, Anosy. Dans le cadre dudit projet, les partenaires techniques et financiers ainsi que le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics vont collaborer ensemble dans l’aménagement de la RN 9 et de la RN 12A. Les bailleurs de fonds ont alors octroyé 217 millions de dollars pour désenclaver les Régions du Sud. « Les infrastructures routières jouent un rôle essentiel dans le développement économique. PACFC travaille alors l’axe RN 12A reliant Vangaindrano et Fort-Dauphin  ainsi que la RN 9 entre Analamisalampy et Manja. Une fois ce projet effectué, il sera facile d’accéder aux différentes Régions du Sud puisque les infrastructures routières sont améliorées. Les Régions seront alors interconnectées et les producteurs locaux ne rencontreront plus de difficulté à écouler leurs produits. Ce projet débloquera ainsi le potentiel économique des quatre Régions du Sud dont la population est estimée à plus de 3 millions d’habitants », explique Razafimahefa Ando Nantenaina, coordinateur du projet.


 Commerce  international
 En plus de l’aménagement de ces routes, le PACFC renforce les capacités des petites et moyennes entreprises dans le domaine de l’agriculture, la pêche et le tourisme. Le projet met en place un programme de relations d’affaires pour relier ces PME aux grandes entreprises et facilite les échanges sur le commerce international. « Le projet vise à développer les capacités des producteurs locaux qui, jusque-là, n’ont pas suivi les normes internationales. Mais le plus important, c’est que les deux corridors routiers déboucheront sur les façades maritimes, à savoir le port de Tuléar dans le Sud-ouest et le port d’Ehoala dans le Sud-est. Ces deux ports ouvrent Madagascar respectivement sur le marché international, sur le canal de Mozambique, ainsi que sur les pays de l’océan Indien afin de faciliter les échanges commerciaux avec les pays du Marché commun de l’Afrique de l’Est et Australe (COMESA), de la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC) et de la Commission de l’océan Indien (COI) »,  évoque Jean Jacques, économiste en chef à la BAD. A noter que la mise en œuvre du projet s’étend sur une durée de cinq ans.
 Solange Heriniaina

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff