Publié dans Economie

Développement de six aéroports de l'ADEMA - Un temps supplémentaire pour proposer un partenariat

Publié le mardi, 13 août 2019

Un mois et onze jours de plus. La société Aéroports de Madagascar (ADEMA) recherche actuellement des partenaires pour développer les six aéroports internationaux à savoir Toamasina, Sainte-Marie, Toliara, Taolagnaro, Mahajanga, Antsiranana ainsi que les quatre aéroports principaux notamment Sambava, Morondava, Mananjary et Fianarantsoa que l'Etat Malagasy lui a confié par le biais d'un décret de délégation de pouvoir. Si la date butoir est prévue le 20 août, elle est repoussée au 30 septembre 2019.  

 

« La date limite de réception des offres de manifestation d'intérêt à la recherche de partenariat pour le développement des 10 aéroports principaux de Madagascar prévue le vendredi 20 aout 2019 à 12 heures locales est reportée au lundi 30 septembre 2019 à 12 heures locales. Toutes les autres dispositions restent sans changement » annonce Andriamihafy Herison, directeur général de l'ADEMA dans un communiqué publié vendredi dernier.

Ouverture

Afin d'attirer les 500 000 touristes d'ici 2023, il  faut miser sur l'expansion aéroportuaire du pays. Et ce, grâce à travers la collaboration avec les partenaires privés nationaux et internationaux. « Il est unanimement soutenu que la mise aux normes des infrastructures pour s'arrimer aux impératifs recommandés en matière de sécurité, de sûreté et de qualité de l'exploitation est primordiale pour assurer le développement du transport aérien à Madagascar. C'est fort de ces constats que l'Etat malagasy accorde aujourd'hui la priorité à l'instauration d'un environnement propice au développement de la compétitivité du secteur du transport aérien, à travers notamment un saut qualitatif sur le plan infrastructurel. En aval, les efforts se reflètent par la mise en œuvre d'une politique d'ouverture vers le secteur privé dans la modernisation et l'exploitation des activités et patrimoines aéronautiques», souligne le directeur dans leur site web officiel.

Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes
  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !

La Une

Editorial

  • Crise démentielle !
    Décidément, la crise sanitaire ne suffit pas. Il nous en faut encore d’autres. La crise de jalousie et la maladie de nostalgie rongent les esprits égarés des meneurs du Rodoben’nympanohitra ho amin’nydemokrasiaeto Madagasikara (RMDM), une plateforme regroupant les déchus du pouvoir et les déçus de leurs propres prestations lors des derniers scrutins. L’arrivée de Rajoelina Andry Nirina, par la voie royale des urnes, dérangent les ratés de la politique du pays. Le nouvel homme fort du pays fait naître auprès de ses adversaires une profonde jalousie. Le jeune Président, la quarantaine, gêne. Les adversaires déclarés, des quinquagénaires, des sexagénaires et même un certain septuagénaire n’admettent point leurs défaites. Ils ne veulent rien savoir ! La bande à Tsarahamy ne tolère, à jamais, la victoire éclatante du jeune Rajoelina. Le soutien populaire qu’il bénéficie rend malade. La crise de jalousie, tellement profonde et virulente, déclenche une autre crise beaucoup plus inquiétante,…

A bout portant

AutoDiff