Publié dans Economie

« Doing Business 2020 » - L'amélioration du climat des affaires à renforcer

Publié le dimanche, 27 octobre 2019

Une diminution de 1.1 point. Le groupe de la Banque mondiale a publié vendredi dernier le rapport du « Doing Business 2020 ». D'après ce document, Madagascar est classé à la 161ème place sur 190 pays. Notre pays a en effet gardé le même rang, comparé à l'année dernière. Toutefois, le score correspondant à la facilité de faire des affaires dans le pays s'est légèrement régressé, passant de 48.84 dans le rapport 2019 à 47.7 dans celui de 2020. « L'amélioration du climat des affaires est primordiale pour stimuler les investissements du secteur privé et la création d'emplois », déclare Marie-Chantal Uwanyiligira, représentante de la Banque mondiale à Madagascar.

« Nous encourageons le Gouvernement à redoubler d'efforts à l'instar d'autres pays, qui, grâce à une mise en œuvre soutenue de réformes, ont pu améliorer leur classement et bénéficier en conséquence d'une augmentation des investissements privés », poursuit-elle.

Un avenir positif

Une réforme majeure a été enregistrée, à savoir le partage de plus d'informations venant publiquement des Tribunaux de commerce. Cependant, les autres actions entreprises par le Gouvernement sous la direction de l'Organisme « Economic Development Board of Madagascar » (EDBM) depuis janvier 2019 n'ont pas encore été mises en œuvre à la date limite du 1er mai 2019 pour l'évaluation de

« Doing Business ». « Plusieurs programmes de réforme sont en cours de finalisation et nous espérons que ceux-ci seront reflétés dans les prochains rapports », avance Eneida Fernandes, spécialiste principal du développement du secteur prive au sein de la Banque mondiale à Madagascar. « Le Gouvernement de Madagascar travaille notamment sur des améliorations au niveau de l'obtention de crédits (nouvelle loi sur les transactions sécurisées, nouveau bureau de crédit), la résolution de l'insolvabilité ainsi que le paiement des impôts et d'autres améliorations en termes de procédures ». A noter que l'EDBM a récemment actualisé, avec l'aide du Groupe de la Banque mondiale, le plan de réformes du climat d'investissement à Madagascar visant à accélérer le processus au niveau de la réforme de l'environnement des affaires à Madagascar, et cela dans les domaines de réglementation couverts par le rapport « Doing Business ».

Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Lutte contre la Covid-19 - La communication, arme absolue utilisée par l’Etat
  • Village et Rova d’Ambohimanga - Les habitants retrouvent le goût de l’eau potable
  • Présidence de la Confédération africaine de football - Ahmad brigue un second mandat !
  • Assemblée nationale - Le calme plat
  • Pension de retraite pour les députés - Oui mais…
  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective
  • Lutte contre la corruption - « La volonté politique est primordiale »
  • Lutte contre la Covid-19 - Roland Ratsiraka veut encore semer le chaos

Editorial

  • Commission-clé
    La Haute Cour de Justice (HCJ) a transmis à l'Assemblée nationale, plus précisément à la Commission spéciale de mise en accusation devant la HCJ, des dossiers concernant d'anciens hauts dirigeants d'Etat pour validation. Les 17 membres de la Commission spéciale présidée par le député de Vohipeno Tsabotokay Honoré ont déjà commencé leurs travaux. Selon le président Tsabotokay, trois dossiers impliquant des membres de Gouvernement de la Transition de 2009 à 2013 et de 2014 à 2018 font l'objet d'études. Ils ont jusqu'au 17 novembre prochain pour présenter les résultats de leurs travaux à l'Assemblée qui va voter à main levée.

A bout portant

AutoDiff