Publié dans Economie

Saint Louis Juridique - Un nouveau cabinet d’affaires voit le jour

Publié le mardi, 05 novembre 2019

Un nouveau cabinet d’affaires vient de voir le jour à Madagascar. Le cabinet Saint Louis Juridique a ouvert ses portes à Antananarivo il y a quelques mois. « J’ai toujours envie de revenir pour participer au développement de mon pays. Je suis convaincue que mon pays a besoin de ses enfants, des compétences variées et complémentaires pour réussir son développement. Effacer un peu la fausse idée reçue, la perception souvent péjorative à l’égard de Madagascar, mais aussi à l’égard de la diaspora », indique Maitre Soamiadana Rabetsaroana, expliquant les raisons de son retour au pays.  « Aujourd’hui le vent du changement souffle, (…) un regain d’optimisme se fait sentir. Le climat social et politique actuel se révèle être favorable aux participations (…) Tout cela doit être encadré, accompagné, soutenu par des pratiques répondant aux normes techniques requises sur le plan international d’une part.

Et d’autre part, j’entends apporter ma part de brique à l’édifice en accompagnant le Gouvernement dans cette optique de faire avancer le pays », explique l’avocate au barreau de Paris, celle qui a l’initiative de la fondation de cabinet. Ce cabinet d’affaires rassemble une équipe pluridisciplinaire spécialisée dans les domaines des fusions, acquisitions et droit de sociétés, les contrats internationaux, les entreprises en difficulté, le droit public, industries de la santé, le droit commercial, le droit social, la concurrence et la distribution, ou encore le droit immobilier. S’il peut intervenir au niveau des juridictions, Soamiadana Rabetsaroana souligne que l’équipe est avant tout un cabinet d’affaires et non un cabinet juridique.
« Avec mes associés, nous travaillons ensemble depuis longtemps. Ils ont voulu m’aider quand je leur ai dit que je voulais revenir ici et ont souhaité m’accompagner dans ce projet. C’est une continuité de ce qui existe en France », souligne la fondatrice de Saint Louis Juridique, un cabinet qui travaille donc en collaboration avec le cabinet Saint Louis Avocats à Paris.
Recueillis par L.A.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff