Publié dans Economie

Obtention d’un prêt - Le secteur informel bientôt inclus

Publié le lundi, 25 novembre 2019

Donner la chance à tout le monde en matière d’obtention d’un prêt. La Banque centrale de Madagascar (BCM) travaille actuellement avec une société italienne nommée CRIF. Elles collaborent ensemble dans la mise en place du Bureau d’information de crédit (BIC). Henri Rabarijohn, le gouverneur fraîchement nommé, a détaillé de long en large cette nouvelle plateforme, hier, à Antaninarenina. D’un côté, l‘existence de ce système d’information facilite le travail des banques et des microfinances puisque ces derniers possèdent des données plus élaborées sur la solvabilité de leurs clients. D’un autre côté, les personnes non bancarisées peuvent obtenir du crédit même si elles travaillent dans le secteur informel. « 90% des personnes œuvrent dans le secteur informel. Dans un pays comme Madagascar où le taux de bancarisation reste très faible, nous allons aider les personnes hors radars des institutions financières  à obtenir du prêt.  Et ce, en regroupant toutes les données les concernant dans plusieurs domaines notamment leur habitude de paiement dans les autres entités comme la JIRAMA, le secteur de la télécommunication et les grands manufacturiers. Ces données servent ensuite à estimer leur capacité
de remboursement. Nous évaluons par exemple les factures de la JIRAMA.

Si une personne paie ses factures pendant 36 mois, il y a une chance qu’elle s’acquitte de ses prêts. Le risque se trouve ainsi réduit pour les institutions financières », explique Oscar Madeddu, expert dans la société financière internationale (SFI) auprès de la Banque mondiale.
En effet, la centrale de risque qui existe actuellement ne traite que des informations des clients des microfinances. Mais avec le crédit-bureau du BIC, toutes les informations sont inclues. Une fois enregistré dans leur base de données, les informations ressemblent aux renseignements d’un client d’une banque. Ces informations garantissent la solvabilité d’une personne. Pour cette fois, il ne s’agit pas d’une garantie matérielle mais plutôt de garantie de réputation afin de justifier la capacité de remboursement. Mais cela ne signifie pas pour autant que les emprunteurs obtiennent automatiquement des crédits, le dernier mot appartient toujours aux banques. Le BIC met simplement à la disposition des institutions financières les données. Pour l’instant, le Bureau coopère avec deux microfinances. Et cette nouvelle plateforme sera opérationnelle en janvier 2020.
Solange Heriniaina

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Couple Rajoelina - Echange convivial avec le couple Biden
  • Pénurie d’eau - Le pire est à craindre
  • Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 
  • Rapport de la mission de suivi électoral  - L’UE insiste sur la mise en œuvre des recommandations 
  • JIRAMA - Andekaleka se dote d’un quatrième générateur
  • Commerce - L’Algérie lorgne sur la vanille malagasy
  • Rajoelina à la tribune des Nations Unies - Interpellation sur le prix du baril de pétrole
  • Disparition du plus petit primate au monde - La honte pour Madagascar !
  • Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Fia…ble !
    On ne peut pas passer inaperçu l’évènement majeur de la semaine dernière, la FIA. En fait de jeudi à dimanche, la Foire internationale de l’agriculture (FIA) s’est tenue au Parc des expositions à Tanjombato. Quand on parle d’Agriculture, ce grand ensemble qui englobe toutes les activités du monde rural dans tous ses états. Sont inclus à l’intérieur de ces activités dites agricoles la culture, la pêche et l’élevage qui se souscrit au sein de l’économie « verte » et « bleue ». Avec l’évolution des activités exigées par la demande sans cesse croissante des besoins de l’homme, l’agribusiness apparait et commence à occuper du terrain. De toute façon, l’agriculture représente un domaine de priorité surtout pour un pays comme Madagasikara. L’initiative entrant dans le cadre pour l’épanouir est toujours très appréciée et fiable. Les actions de l’Agence Première Ligne font partie des stratégies à encourager. En principe, l’agriculture est un…

A bout portant

AutoDiff