Publié dans Editorial

Problématique de l'émergence !

Publié le lundi, 27 septembre 2021

L'heure de la relance sonne ! La pandémie de Covid-19 cède progressivement la place au cours normal de la vie quotidienne. Sous d'autres cieux, dans les pays au climat tempéré et hivernal, la contamination du Sras-Cov2 résiste et continue de faire des ravages. Le variant Delta sévit encore et ce malgré une campagne intense de vaccination. Madagasikara, un pays tropical baignant dans un climat ensoleillé, dans l'ensemble de l'année, semble être épargné de grandes catastrophes humaines.

D'autant plus que la réponse priorisée par les autorités étatiques a montré son efficacité particulière. En effet, le remède traditionnel amélioré (RTA) tel Covid-Organics ou le CVO + (gélules) mis en évidence sur place et administré par le régime Orange a permis de repousser la pandémie à une vitesse telle qu'en l'espace de deux à trois mois on a pu s'en débarrasser. La preuve, selon le récent rapport du respectable Center Disease  Control and Prevention, l'Agence médicale fédérale américaine, Madagasikara caracole dans le Top 30 des pays à faible risque de Covid-19 et le sérieux Institut Pasteur de Madagasikara confirme tout récemment aussi que le variant Delta n'existe pas dans le pays. Certainement, les mesures de précaution sanitaires tiennent toujours.

Il est temps donc de se focaliser sur la relance effective de Madagasikara. L'économie nationale, ayant trop souffert, mérite une attention urgente et prioritaire. Les conditions et les ingrédients requis disponibles à vue, tous les acteurs économiques sous l'impulsion des dirigeants en place se doivent de se mobiliser illico.

L'Initiative pour l'émergence de Madagasikara (IEM) entre de plain-pied dans le terrain d'action. Mais, cela n'occulte point le caractère problématique de ladite « émergence ». Un défi complexe et un enjeu difficile à cerner étant entendu le contexte post- pandémique fragile auquel la Grande île se trouve confronter.

Une émergence réussie impose un passage obligé sans faille à au moins trois obstacles : un état d'esprit émergent, des moyens matériels suffisants et la ténacité au combat.

L'état d'esprit émergent. Etre émergent signifie avoir une initiative à s'impliquer dans l'entreprenariat et muni d'une volonté déterminée à réussir et ce quelle que soit la difficulté du parcours à effectuer. L'échec en cours de route fait partie intégrante des conditions de réussite. Par ailleurs, l'esprit émergent s'explique aussi par un esprit de combattant. Dans cette rude bataille pour l'émergence sinon pour la relance, le pays a besoin des concitoyens forts d'une bonne dose d'initiative et de détermination à aller de l'avant. « Travaillez, prenez de la peine… ! »

Moyens matériels conséquents. La pertinence d'une finance solide, le nerf de la guerre, conditionne l'accès à la réussite. Mais attention, l'argent ne doit pas être conçu comme un blocage ! Il faut avant tout avoir un état d'esprit émergent et une initiative bien programmée et structurée présentable et bancable. De toute façon, « … c'est le fonds qui manque le moins ! », Dixit La Fontaine !

La rigueur et la ténacité complètent le tableau des « ingrédients ». Une formule magique à la portée de tous ceux ou celles qui veulent réussir dans cette bataille pour l'émergence et la relance du pays. La problématique de l'émergence réside du fait du manque de confiance, d'engagement et de détermination des acteurs censés évoluer dans l'arène de l'économie nationale.

Ndrianaivo

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff