Publié dans Politique

Route nationale secondaire 34 - Un pont métallique réhabilité par la direction régionale

Publié le mardi, 07 juillet 2020


La direction régionale de l’aménagement du territoire et des travaux publics du Vakinankaratra procède aux travaux de réhabilitation d’un pont situé sur la RNS 34. La déviation étant terminée, les travaux se poursuivent pour prendre fin dans trois mois.

Un pont métallique se trouvant sur la RNS 34, à la limite de la Région Vakinankaratra et la Région Menabe est en piteux état. Les derniers travaux d’entretien de routine ont eu lieu en 2015. Depuis, l’état du pont s’est détérioré au fil des années. En 2019, des travaux de réparation d’urgence ont été entamés. Mais cette année 2020, il a été décidé de réhabiliter complètement le pont pour rétablir de façon durable la circulation des personnes et des biens.

La direction régionale de l’aménagement du territoire et des travaux publics du Vakinankaratra entreprend donc les travaux de réparation dudit pont. Jusqu’à maintenant, la déviation des voitures est terminée pour ne pas couper la circulation. Les travaux de confortement de pile ont été achevés également. Cette première tranche des travaux a permis aux voitures de toujours circuler sur ce tronçon de route.

De nombreux travaux sont en cours actuellement. Il s’agit entre autres de la « réparation des appareils d’appui, le démontage des platelages, la confection des platelages, le renforcement des pièces de pont et des dalles de transition », selon les informations reçues de la direction régionale.

Le rétablissement de la circulation sur cette portion de route est important pour le développement des relations économiques entre les Régions  de Vakinankaratra et de Menabe et pour la Région Menabe car cette route peut approvisionner les autres Régions (par exemple les Régions d’Analamanga, Amoron’i Mania, etc.) en divers produits, notamment agricoles. Il est à noter qu’entre 200 et 500 voitures y circulent par jour. Les responsables des travaux estiment que le chantier prendra fin dans trois mois. Grâce aux travaux de réhabilitation, le pont pourra supporter jusqu’à 44 tonnes.

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff