Publié dans Politique

Covid-19 - Le PM expose le cas malagasy à l'AG des Nations unies

Publié le dimanche, 27 septembre 2020

Le Premier ministre Christian Ntsay a participé à la 75è assemblée générale des Nations unies. Le numéro deux de l'Exécutif a représenté le Président de la République lors de ce grand rendez - vous international à New York. Cette réunion, qui a lieu chaque année au siège de l'organisation à New York, s'est déroulée cette année de différentes manières. Le locataire de Mahazoarivo, à l'instar des dirigeants des Etats membres, s'est ainsi exprimé à travers un message préenregistré, en raison de la pandémie, depuis la Grande-île. La pandémie, justement, a été le point focal du discours prononcé par le Chef du gouvernement. 

Parlant de Madagascar en particulier, il indique que le pays « a affronté la pandémie dans toute la mesure de ses moyens et de ses capacités de sensibilisation et de mobilisation afin de protéger au mieux sa population et de renforcer la résilience nationale face au choc de la Covid-19 ». Le Premier ministre a exposé la stratégie de riposte mise en œuvre par Madagascar depuis l'annonce officielle de la pandémie de Covid-19 dans la Grande-île en mars 2020 en parlant notamment de la mise en place du Centre de commandement opérationnel, l'aide au secteur privé à préserver l'emploi et les outils de production, l'appui aux différents secteurs impactés pour mieux faire face aux conséquences de la crise sanitaire particulièrement par l'appui à la recherche et à l'innovation pour la fabrication du Covid-Organics ou CVO comme remède traditionnel amélioré pour lutter efficacement contre la Covid-19. En effet, Madagascar s'est distingué avec le CVO, fruit d'importants travaux de recherche effectués par l'Institut malagasy de recherches appliquées (IMRA), vu le statut reconnu de Madagascar comme sanctuaire de la biodiversité mondiale avec une pharmacopée traditionnelle très variée et riche. 

Ce remède a pu « sans nul doute éviter à Madagascar une tragédie humaine comme malheureusement ce qui s'est passé dans beaucoup de pays de par le monde avec l'expansion de la Covid-19 puisque le pays a procédé à une distribution massive de ce remède, couplée à la prise de multiples mesures sanitaires et sociales », dit-il. Le numéro deux de l'Exécutif indique également que « les résultats obtenus dénotent la maîtrise de l'expansion de Covid-19 à Madagascar puisque le taux de guérison des cas confirmés est de 93 %, le nombre de létalité est de 1,2 % ». Par ailleurs, il appelle à une coopération sans précédent entre les Nations, le monde de la recherche scientifique et médicale, le secteur de l'industrie pharmaceutique et les partenaires multilatéraux, pour combler rapidement le retard que le monde a accumulé dans les réflexions et actions communes et synergiques face aux impacts de la Covid-19. 

Dans ce cadre, d'importantes actions prioritaires sont engagées dans plusieurs domaines, telles que le renforcement de la lutte contre la corruption, notamment au niveau de l'administration publique. Garants d'une bonne gouvernance, les secteurs de la sécurité et de la Justice sont également renforcés. Le respect de l'Etat de droit et la promotion d'une démocratie responsable ont amené à l'organisation des élections sénatoriales en décembre 2020, vu l'expiration du mandat des sénateurs en janvier 2021. La question du développement économique et du progrès social reste l'une des priorités de Madagascar. En outre, le PM appelle à une nouvelle initiative universelle multilatérale, à travers l'adoption d'un « agenda global post-Covid » placé sous la bannière des Nations unies. 

La Rédaction

Fil infos

  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective
  • Lutte contre la corruption - « La volonté politique est primordiale »
  • Lutte contre la Covid-19 - Roland Ratsiraka veut encore semer le chaos
  • Port du masque à Antananarivo - Les sanctions sont tombées pour des récalcitrants
  • Lalatiana Andriatongarivo - La prolongation du mandat des sénateurs est inconstitutionnelle
  • Députés de Madagascar - Rien que des faveurs personnelles
  • Visite à Ambatondrazaka - Andry Rajoelina encourage les écoliers
  • Création de nouvelles Régions - Le plateau de Mahafaly et le Mangoro dans la liste d’attente

La Une

Editorial

  • Approche à revoir
    Quatre professionnels du média défraient la chronique ces derniers jours. A la Une des journaux, ils font couler beaucoup d'encre. Sabrina, animatrice d'antenne de Kolo TV, accusée de propagation de fausses nouvelles troublant l'ordre public, fut placée sous mandat de dépôt à Antanimora. Après un séjour d’un mois, elle bénéficia d'un relax suite à une décision présidentielle. Arphine Helisoa, une autre journaliste poursuivie pour propagation de fausses nouvelles et incitation à la haine à l'encontre de la personne du Président de la République, séjourna trente jours à Antanimora. Elle retrouva également sa liberté grâce à un geste du Président Rajoelina Andry.

A bout portant

AutoDiff