Publié dans Politique

Journée des officiers - Une célébration sobre et symbolique à Iavoloha

Publié le mardi, 12 janvier 2021

La célébration de la journée des officiers pour cette année a été ternie par un évènement malheureux. Il s’agit du décès du chef d’état-major de l’Armée de l’air, le Général de brigade aérienne Radona Ellis Ratiarivelo, survenu lundi dernier. Bien que la journée ait été célébrée suivant la tradition au sein de l’Armée malagasy chaque 12 janvier, la cérémonie a été sous le signe de la sobriété.

Le Président de la République, en sa qualité de chef suprême des Forces armées, a participé à la célébration qui s’est tenue au sein du régiment de la garde présidentielle au Palais d’Etat d’Iavoloha.

Comme le veut la tradition, le plus jeune officier du régiment a assuré le commandement lors de ladite cérémonie. La journée a débuté par la cérémonie de levée de drapeau effectuée par le Président de la République Andry Rajoelina et le ministre de la Défense nationale, le Général de corps d'armée, Rakotonirina Léon Jean Richard, suivie de l’hymne national, ainsi que de l'hymne de l’académie militaire.

Par la suite, la traditionnelle remise de l’oie au Chef de l’Etat, avant le fameux « cross de cohésion » durant lequel le Président a mené la danse, a été suivie par des rencontres sportives. Durant une brève prise de parole, l’homme fort du pays a particulièrement souligné l’importance de la solidarité et la fraternité au sein de l’Armée. Il a également rappelé à l’endroit des officiers leurs rôles en tant que modèle et exemple à suivre, au service du peuple et de la patrie.

La Rédaction 

Fil infos

  • Vie politique - Le Malagasy Miara-Miainga en plein essor
  • Pression au sein de l’Exécutif - Mise à l’épreuve prolongée pour le Gouvernement Ntsay
  • Sénat - Imbiki Herilaza et Nicolas Rabemananjara, vice-présidents
  • Nombre excessif de collaborateurs - La HCC recadre les nouveaux sénateurs
  • Opposition au Sénat - « Une disposition illogique »
  • Contrat de location auprès de la compagnie STA - Démenti du ministère de l’Economie et des Finances
  • Etats – Unis - Investiture sous haute protection pour le Président Joe Biden
  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Esprit de fidélité
    L’état d’esprit, c’est la base de tout. Avoir un état d’esprit intègre, c’est mieux. Mais savoir entretenir, en soi, un esprit de fidélité, c’est excellent ! En ces temps-ci, il est très rare de rencontrer quelqu’un de fidèle surtout au niveau des dirigeants ou des leaders. La noblesse d’esprit basée surtout sur la fidélité se fait très rare voire introuvable. Le déclin de la mentalité sociale se fait sentir et se constate à vue d’œil. Il résulte de l’absence totale de l’esprit de fidélité dans les relations entre humains (entre amis, entre époux, entre dirigeants et administrés, etc.). Etre fidèle à son principe, à sa promesse ou à ses engagements devient, par la force du temps, chose obsolète ou révolue ! On a honte, parfois, d’être fidèle. La trahison sinon la traitrise ou la félonie règnent dans notre société, dans le pays. Trahir devient chose courante, une mode, une tendance …

A bout portant

AutoDiff