Publié dans Politique

Ministère de la Culture et de la Communication - Un tremplin vers la professionnalisation des artistes

Publié le vendredi, 05 mars 2021

La nouvelle politique nationale de la culture mise en place par le ministère de la Culture et de la Communication a un effet bénéfique sur les artistes malagasy.

Lors d’une rencontre inédite avec ces artistes, hier à Ivato, Lalatiana Andriatongarivo, ministre de la Culture et de la Communication n’a pas manqué de détailler le projet de professionnalisation des artistes concocté au niveau de son département. La mise en place de l’Académie nationale des arts dont les travaux de construction sont en cours ou encore la rénovation du Centre national d'éducation musicale et de danse (CNEMD) sans oublier l’organisation des évènements culturels et artistiques tels que Tosik’art, Mihamy Mada Fashion, « Un mois un auteur », représentent déjà des étapes inscrites dans cette politique culturelle. 

Awards !

Toujours dans le cadre de la promotion et valorisation des artistes malagasy, cette année, en marge de la célébration du retour de l’indépendance, le ministère de la Culture et de la Communication sous l’égide de la Présidence de la République va décerner un « Awards » aux artistes les plus méritants de toutes les catégories. Mais en attendant, au mois de mai prochain, le ministère va organiser un salon des arts plastiques au Palais de la culture et des sports Mahamasina. Une grande occasion pour les artistes spécialisés dans les arts plastiques et arts visuels de se mettre en avant. Egalement, au milieu de l’année, un festival des arts urbains est aussi à prévoir. 

Statut des artistes remis à la table ! 

Comme il a été annoncé par le numéro un du ministère de la Culture, lors de la deuxième édition de Mihamy Mada Fashion, l’accord de principe avec la CNaPS est actuellement validé. Et la cotisation patronale sera bien évidemment supportée par le ministère de la Communication et de la Culture qui se place en tant qu’employeur. Seule une partie de la somme exigée par la CNaPS sera allouée par les artistes c’est-à-dire les cotisations des actifs qui servent par exemple à verser les allocations des retraités. Hier encore, Lalatiana Andriatongarivo a remis sur la table ce sujet. « Cela fait 7 fois que le ministère s’est entretenu avec la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS). Nous n’allons pas dire que les discussions ont été toujours fructueuses mais nous nous battons afin de suivre toutes les procédures légales », a précisé le ministre de la Communication et de la Culture hier. Faut-il mentionné que c’est la seule et unique institution publique qui s’est investie dans la protection sociale notamment les assurances maladie, la maternité, la vieillesse, l’invalidité et le décès des artistes. 

« Une équipe du ministère de la Culture et de la Communication formée par Francis, Raboussa, DJ Gouty, Mr Sayda, Bakidy Gégette ainsi que d’autres collaborateurs qui vous sont sûrement inconnus travaillent d’arrache-pied pour contribuer au développement du monde des artistes malagasy. Le ministère s’attend ainsi en retour à des collaborations, des idées novatrices, des entraides. Nous pouvons nous inspirer du phénomène Barea pour amener la population à s’intéresser au monde artistique », a conclu le ministre de la Culture et de la Communication 

Recueillis par KR.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff