Publié dans Politique

Ministère de la Communication - Lalatiana Andriatongarivo laisse déjà ses empreintes!

Publié le jeudi, 03 juin 2021

Qui dit mieux ? Deux ans et quatre mois après sa nomination à la tête du ministère de la Communication, elle affiche un bilan positif au niveau de ce département. L’ancienne journaliste et chroniqueuse politique fait même largement mieux que ses prédécesseurs au même stade d’avancement dans leur mandat. Ne serait-ce notamment que dans le domaine des infrastructures où le ministère de la Communication compte à son tableau plusieurs réalisations remarquables depuis début 2019.

 

Rien que ces derniers jours, plusieurs nouvelles infrastructures viennent rallonger la liste des infrastructures à inscrire à la liste des réalisations du ministère. Plusieurs Maisons de la communication et de la culture (MCC) ont été inaugurées par son département. En effet, après Antsiranana et Toamasina, Mahajanga a été cette semaine le troisième chef-lieu de Province à inaugurer sa Maison de la communication. Et le département ministériel de la communication n’entend pas diminuer son rythme. D’autres infrastructures du même acabit ont débuté tandis que d’autres sont en cours de construction voire de finition dans les autres chefs-lieux de Région et à Antsirabe.  Certaines de ces infrastructures seront d’ailleurs incessamment être inaugurées, annonce le ministère de la Communication et de la Culture.

Dans le domaine, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo ne rivalise, pour beaucoup observateurs, qu’avec ses prédécesseurs de la Première République et peut-être d’une partie de la seconde. Toujours au chapitre des infrastructures, le bâtiment de l’ancienne Agence nationale d’informations Taratra ou ANTA à Ambohidahy s’est trouvé une nouvelle vocation. La vieille bâtisse, délaissée et dans un état délabré, s’est retrouvée une nouvelle jeunesse devenant depuis quelques mois le Musée des archives iconographiques ou Trano Sary. Toujours dans la même veine, de nouvelles infrastructures ont été mises en place au sein de la TVM et de la RNM à Anosy à l’initiative du ministère de la Communication et de la Culture. Les médias nationaux ont été dotés de nouveaux matériels de pointe, de nouveaux studios et des plateaux « manara-penitra ». Cette liste, non exhaustive, concerne uniquement les infrastructures réalisées au sein du département de la Communication. Car dans le deuxième département dont Lalatiana Andriatongarivo a la charge, à savoir celui de la Culture, les réalisations sont également foisons.

 Des réalisations et un bilan positif que la ministre doit à son dynamisme, à son abnégation mais également à une gestion du denier public et une gouvernance jusqu’ici irréprochable de son ministère. « Détournement de deniers publics, favoritisme, népotisme. Vous n’entendrez jamais de telles critiques à mon endroit », aime répéter la ministre Lalatiana Andriatongarivo. Ces réalisations en deux ans confortent ses dires…

La rédaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff