Publié dans Politique

Non-rapatriement de devises - Un gérant de société sous MD, un autre sous contrôle judiciaire

Publié le jeudi, 03 juin 2021

Deux gérants de deux sociétés distinctes, opérant dans l’exportation d’or, ont été déférés au Parquet du Pôle anti-corruption des 67ha avant-hier. A l’issue de leurs auditions, le premier a été placé sous mandat de dépôt. Le second, lui, a été placé sous contrôle judiciaire. Une décision sur laquelle le Parquet va faire opposition, selon une source judiciaire.

Ces deux gérants de société sont soupçonnés de ne pas avoir rapatrié de devises. Le gérant placé sous mandat de dépôt n’aurait pas rapatrié des devises d’un montant de 646 millions d’ariary. Un montant qui semble presque dérisoire à côté des 57,8 milliards d’ariary que le second gérant est suspecté de ne pas avoir rapatrié.

La lutte contre le non- rapatriement de devises à la suite d’exportations d’or par certaines sociétés figure parmi les engagements de l’Etat malagasy. En effet, plusieurs sociétés exportatrices d’or ne remplissent pas leur obligation de rapatriement de devises. Pour rappel, le Code des Changes et différents autres textes prévoient que les recettes en devises doivent être rapatriées dans un délai de 90 jours pour les exportations de marchandises.  Le Président de la République Andry Rajoelina, lors d’une de ses émissions spéciales à la télévision nationale au mois de mars dernier, avait lancé la charge contre ces sociétés. Il a d’ailleurs rendu publique une liste de plusieurs sociétés en infraction vis-à-vis de la législation et de la règlementation malagasy. Depuis, les dossiers s’enchaînent au niveau du PAC. La liste des suspects ne cesse de s’allonger. Selon une source avisée, cinq dossiers relatifs au non- rapatriement de devises dans le domaine de l’exportation de l’or seraient passés au niveau de la juridiction anti-corruption des 67ha.  Les devises non rapatriées constituent des pertes colossales pour l’économie malagasy. Si elles étaient injectées dans le Marché interbancaire des devises, celles-ci pourraient pourtant considérablement impacter la valeur de l’ariary.

La rédaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff