Publié dans Politique

Réunion IDA20 à Abidjan - Le Président Rajoelina plaide pour les victimes du « Kere »

Publié le jeudi, 15 juillet 2021

Comme annoncé, la réunion de haut niveau qui rassemble plusieurs chefs d’Etats africains a débuté officiellement hier à Abidjan, Côte d’Ivoire. Le Président Andry Rajoelina était présent à cette réunion aux côtés de ses homologues africains. Ce fut l’occasion pour ces leaders africains de faire des échanges de bonnes pratiques en matière de croissance économique, de développement solidaire et de résilience de l’Afrique pour l’après Covid-19.

Après la cérémonie officielle tenue sous la houlette du Président ivoirien, Alassane Ouattara, les participants ont tenu une séance à huis clos pour identifier les domaines prioritaires critiques à financer en Afrique, défendre une politique et un financement ambitieux.

Pour le cas de Madagascar, le pays a enregistré un record d’engagement d’1,1 milliard de dollars grâce à l’IDA cette année. Durant sa prise de parole, le Chef de l’Etat malagasy a plaidé en faveur d’un meilleur accompagnement de Madagascar dans la lutte contre la famine dans le Sud, conséquence directe du dérèglement climatique. « Malgré les actions menées depuis plusieurs décennies et toutes les aides internationales, la famine y est encore persistante. Mes compatriotes du Sud subissent le lourd tribut de la crise climatique à laquelle ils n’ont pas participé », a – t – il déclaré. Il n’a pas manqué d’exposer les initiatives de l’Etat pour la mise en place de solutions à long terme comme la construction de deux grands pipelines dans le Sud, ainsi que la mise en œuvre d’un projet de planification familiale et une politique de redressement prônant l’autonomisation des femmes.

Pour une révision à la hausse des fonds

Le Président malagasy a aussi souligné que « l’urgence n’est pas seulement à l’intervention ponctuelle d’aides alimentaires médicales (…), elle est surtout celle de l’action stratégique pour apporter un changement radical et durable (…) ». Madagascar demande ainsi à ce que les fonds de l’IDA prévus à hauteur de 92 milliards de dollars soient révisés à 100 milliards de dollars. Selon les dernières informations qui ont émané de cette rencontre, le Président de la République a eu une rencontre avec le Président ivoirien, Alassane Ouattara en marge de la réunion.

Rappelons que la réunion est destinée à la 20ème reconstitution des ressources de l’Association internationale de développement (IDA20). Le capital humain, l’emploi, la reprise économique ainsi que la situation du secteur privé face à la crise de Covid-19 en Afrique constituent les secteurs prioritaires sur lesquels les chefs d’Etat participants se sont penchés. Selon les estimations de la Banque mondiale, l’Afrique aura besoin de 285 milliards de dollars pour lutter contre la pandémie de Covid-19. L’IDA étant une branche de la Banque mondiale, cette grande institution financière estime, pour sa part, que cette reconstitution « soutiendra une relance résiliente après la crise de la Covid-19 et aidera le continent à poursuivre sa transformation économique ». Une délégation de la Banque mondiale dirigée par Axel Van Trotsenburg, directeur général des opérations est présente à cette réunion qui fait suite à l’appel lancé par les dirigeants africains lors du sommet sur le financement des économies africaines à Paris en mai dernier.

La Rédaction 

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff