Publié dans Politique

Microfinance à Marovoay - Un agent de sécurité vole 200 millions ariary

Publié le vendredi, 10 septembre 2021


Coup de poker à Marovoay ! Actuellement, Stéphan Léonel Randrianandrasana (36 ans), cet agent de sécurité au sein d’une société de microfinance locale, est recherché par la Police.  En cause, l’homme est incriminé d’une affaire de vol avec préméditation, et demeure introuvable après son forfait. En effet, il a volé la somme de 200 millions d’ariary appartenant à la société qui l’emploie. Le fait que les billets se trouvaient dans deux petits coffres lui aurait facilité la tâche.
D’après une source policière, les faits remontent dans la nuit du dimanche à lundi derniers, précisément vers 1h du matin. Pour le moment, peu d’éléments ont filtré de l’affaire, du moins à propos des circonstances du vol. Cependant, il y a une certitude.  Les images vidéo fournies par une caméra de surveillance, installée dans les locaux de la microfinance, montrent que l’homme avait plutôt agi seul dans le bureau, et qu’il n’y avait que lui pour faire main basse, puis a finalement quitté le local avec les deux coffres. «Pour l’heure, il reste encore à vérifier s’il avait des complices ou non qui l’attendaient à l’extérieur », explique cette source policière.
Depuis, l’enquête sur cette affaire se poursuit. De leur côté, les autorités expliquent qu’il existe déjà un indice. Ce qui sous-entend que les enquêteurs détiennent une piste sans qu’ils n’aient pour autant fourni de plus amples détails sur ce sujet. Mais que sait-on au moins du fugitif ? Pour être honnête, on ne sait de lui que d’une chose. C’est que la dernière fois où on a pu le rencontrer, ou du moins le voir, c’était dans le quartier de Soaniadanana, Ambodin’Amponga situé en plein cœur de la ville de Marovoay. En revanche, on ne connait rien de sa vie maritale, encore moins sur ses relations ou autres connaissances.
Cette situation pousse le commissariat de Marovoay à inviter tous ceux qui sont susceptibles de découvrir, sinon posséder une quelconque information sur le fugitif d’appeler au plus vite aux numéros suivants : 0340552943 ou bien 0328395562. De toute façon, les Forces de l’ordre font circuler ou placarder un avis de recherche concernant le fugitif.
Franck R. 






Fil infos

  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies
  • Acte de banditisme à Tsiazotafo - La propriétaire d’un magasin délestée d’1 million Ar
  • Assemblée générale des Nations unies - Le President Rajoelina rencontre le SG Antònio Guterres
  • Midongy- Atsimo - Quarante-cinq morts dans un affrontement
  • Assemblée générale des Nations Unies - Une première pour le Président élu Andry Rajoelina

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Projets délirants ?
    Fous ! Chimériques ! Utopiques ! Tels sont les termes signifiant comment les sceptiques voient les projets présidentiels. Des projets pharaoniques, impossibles disent les uns. Fruits de la rêverie d’un jeune visionnaire ironisent les autres. En effet, étant vu les capacités matérielles limitées de la Grande île, compte tenu des ravages de la pandémie et considérant les besoins nécessaires pour la relance économique, les concrétisations de grands projets dans un contexte pareil relèvent de la délire, un pari inaccessible ! Contre toute appréhension et en dépit des doutes, lesdits projets prennent forme l’un après l’autre. Du moins en phase d’être pour certains cas.Projet « Tanamasoandro » à Antananarivo et environs. Quand le roi Andrianjaka (1610-1630) investit la colline d’Analamanga en 1610 et fonda la « Cité des Mille » (guerriers) en chassant les Vazimba, la plaine d’en-bas (Plaine d’Antananarivo) n’était qu’un espace désert. Il a fallu le transformer en zone…

A bout portant

AutoDiff