Publié dans Politique

"Pôle urbain" - Fianarantsoa va changer de visage

Publié le dimanche, 10 octobre 2021


L’un des grands projets urbains de la Grande-île. De passage à Fianarantsoa en fin de semaine dernière, le Président de la République Andry Rajoelina a présenté une maquette devant représenter le nouveau pôle urbain de la ville de Fianarantsoa. Il s’agit d’un quartier et qui sera érigé à Ambatomena selon les explications. Cette immense infrastructure changera « l’image de Fianarantsoa », indique le Président Andry Rajoelina à la population, lors de la visite du site où ce nouveau quartier sera érigé. L’objectif est également d’effacer la réputation de Fianarantsoa d’être un cimetière de projets.
En effet, le quartier va connaitre, via l’aménagement de cette zone, une profonde transformation urbaine. Et ce pour l’engager dans une nouvelle dynamique. Ainsi, une avenue traversera ce quartier de la ville de Fianarantsoa. A l’image de celui d’Antananarivo, un coliseum y sera construit. Il s’agit là d’un « velirano » du Chef de l’Etat à la population de Fianarantsoa. Divers lieux de commerce mais surtout des bâtiments administratifs et d’autres bâtiments publics, notamment les démembrements des départements ministériels, prendront place sur ce site. Ce pôle urbain devrait à terme devenir le centre névralgique, le « cœur » de la capitale de la Haute- Matsiatra, pour reprendre le terme exact du locataire d’Iavoloha. Un lieu où seront également implantés un immense jardin et une esplanade, indique-t-on. Les travaux débuteront sous peu, affirme le Président Andry Rajoelina.
Ce pôle urbain n’est pas sans rappeler le projet de nouvelle ville pour Antananarivo. Tana- Masoandro, le nom que portera cette nouvelle ville, est un ambitieux programme visant à désengorger Antananarivo. Ce projet sera implanté dans la localité d’Imerintsiatosika à l’ouest de la Capitale. Le Président Andry Rajoelina avait laissé entendre, il y a moins d’un mois, que ce projet sera sur pied et que les infrastructures modernes inscrites dans ce projet seront visibles d’ici deux ans. Le site de Tsimahabeomby- Imerintsiatosika ne devrait pas connaître des problèmes d’écoulement comme à Antananarivo à chaque saison des pluies, ce qui en fait un site idéal pour accueillir la nouvelle ville.
Les négociations seraient déjà en cours en vue du règlement des indemnisations dans le cadre de l’expropriation. La circonscription a affiché sa disposition à accueillir le projet que la Commune d’Ambohitrimanjaka avait décliné. Les rencontres avec de potentiels bailleurs sont également en cours. La construction de Tana-Masoandro permettrait la création de 5 000 emplois selon les prévisions. Un village artisanal, plusieurs infrastructures sportives destinées à accueillir les prochains jeux des îles, des hôtels 5 étoiles, ainsi que la plus haute tour de Madagascar, devraient sortir de terre sur ce site.
La rédaction


Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff