Publié dans Politique

Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure

Publié le lundi, 22 novembre 2021

Grosse prise pour la Gendarmerie nationale. Grâce à des renseignements bien fournis, cette branche des Forces de l’ordre a pu mettre la main sur une quantité conséquente de cocaïne à Toamasina. Au mois d’août dernier, des éléments de la Gendarmerie de la Région Atsinanana ont reçu des informations concernant la présence de « sucre » d’origine douteuse.

Par la suite, lesdits éléments ont démarré une enquête et fini par intercepter 18 sacs contenant un peu de sucre mais surtout 600 kilos de cocaïne. Il s’agit de la plus grosse quantité de drogue interceptée au cours de cette année.  Les investigations menées par les enquêteurs ont conduit à l’arrestation d’un suspect considéré comme principal complice dans cette affaire. Ce dernier a été immédiatement placé sous mandat de dépôt après son déferrement.

Le concerné a été en contact avec le propriétaire et était chargé de la réexpédition du produit vers une autre destination, l’île Maurice en l’occurrence. En attendant, le suspect a enterré les sacs de cocaïne mais a finalement été démasqué grâce aux dénonciations d’un informateur.   

Après vérification, il s’est avéré que le produit saisi était de la cocaïne pure. Il s’agit du produit de base qui sera ajoutée à d’autres substances pour la rendre consommable. Selon des sources bien informées, cette drogue est en provenance d’Amérique latine et devait être expédiée vers l’île Maurice. Son introduction à Madagascar aurait donc été par erreur. Toutefois, malgré son caractère illicite, le produit a bel et bien pu sortir du port en ayant été placé avec des sacs de sucre.

Les Forces françaises et américaines à la rescousse

La Gendarmerie de l’Atsinanana a reçu l’appui de la brigade criminelle d’Antananarivo tout le long des investigations. D’après le secrétaire d’Etat en charge de la Gendarmerie, le Général Gellé Serge, « les Forces de l’ordre ont établi une coopération avec les Forces françaises et américaines dans le cadre de cette affaire ».  A priori, cette drogue ne serait que de passage à Madagascar et aurait une autre destination, selon toujours les explications. D’autant plus que le trafic de drogue est étroitement lié à d’autres infractions comme le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. L’Europe et l’Amérique pourraient éventuellement être les destinations finales du produit. D’où la venue en renfort des agents des Forces de l’ordre américaines afin de déterminer la traçabilité de cette cocaïne jusqu’à remonter aux principaux auteurs du trafic. Au terme de l’enquête, la drogue suivra un processus de destruction conformément aux normes dans ce genre de saisie.

Cette situation confirme, une fois de plus que la Grande île – au même titre que les îles voisines de l’océan Indien – est devenue une plaque tournante pour les trafiquants de drogue. Cette nouvelle saisie alerte également sur l’ampleur de plus en plus importante du trafic de drogue à Madagascar. Il va sans dire de la consommation et l’injection à l’héroïne auxquelles s’adonnent davantage des jeunes dans les quartiers. 

Sandra R.

Fil infos

  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur
  • Réseau de trafiquants démantelé aux Comores - Un projet d’exportation illicite de deux tonnes d’or déjoué
  • Conjoncture - Le FMI insiste sur le volet social et les infrastructures 
  • Association Tsiky Mahajanga - Les 10 ans de bénévolat et de dévouement de Gilles Tavernier reconnus
  • Déforestation - L’ «Ala atsinanana » en détresse !
  • Jeunes agressés dans un karaoké - Des éléments des Forces de l’ordre pointés du doigt
Pub droite 1

Editorial

  • Au ras des pâquerettes !
    La déviance mène partout, conduit nulle part sauf sur le droit chemin ! Une certaine partie de la classe politique du pays notamment celle qui revendique l'honneur d'appartenir à l'Opposition s'enlise dans la démence intellectuelle. On dévie à cœur joie les débats. On crée de faux problèmes et on monte au créneau pour des polémiques stériles. Les vrais débats s'effacent et on s'éloigne des vraies solutions !

A bout portant

AutoDiff