Publié dans Politique

Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir

Publié le vendredi, 26 novembre 2021

Après les enfants en fin de semaine dernière, le Président de la République a discuté avec les jeunes à Alarobia, hier. Et ce, à l'occasion d'un « talk » inséré dans le cadre de la Journée d'échange des jeunes et des entrepreneurs à Madagascar qui s'est déroulé à Alarobia. Cette journée s'inscrit dans l'adhésion de Madagascar à l'initiative régionale Youthconnekt Afrique, soutenue par Fihariana, programme national d'entrepreneuriat, le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), Catholic Relief Service. 

A l'occasion de son « talk », le Chef de l'Etat Andry Rajoelina a ainsi pu partager son expérience et son parcours, en tant qu'entrepreneur dans le monde de l'événementiel, de l'impression numérique et la communication. Pour réussir, le numéro un de l'Exécutif malgache a insisté sur la nécessité d'être passionné, d'être ambitieux et de surtout avoir foi en soi-même. Il appelle à développer les talents de chacun et indique qu'aucun travail n'est supérieur à un autre. Le plus important est l'expérience que chacun se forgera. 

A l'écoute des jeunes 

La tribune a aussi été l'occasion aux représentants des jeunes des quatre coins de l'île,  d'aborder avec le numéro un du pays leurs préoccupations notamment dans le domaine de l'entrepreneuriat et avancer certaines des solutions qu'ils estiment être envisageables pour les résoudre.  Le locataire d'Iavoloha a ainsi écouté les avis des participants, répondu aux questions des jeunes et avancé certains projets de l'Etat. 

Les participants ont ainsi demandé au Chef de l'Etat ce que le Gouvernement fait pour aider les jeunes. Le Président d'expliquer ainsi les efforts conséquents entrepris par l'Exécutif pour aider à exploiter les capacités des jeunes par l'entrepreneuriat et la création d'emploi. En deux ans et demi, 208 milliards d'ariary soit l'équivalent de 52 millions de dollars, ont ainsi été débloqués par l'Etat pour les jeunes dans le cadre du projet Fihariana. 140 000 emplois ont été créés grâce aux projets financés par ces fonds et plus de 7 000 hectares de nouvelles parcelles de terres ont été cultivées. Parlant toujours d'efforts, le Président rappelle aussi de l'initiative de la création d'un vice-ministère spécialement consacré à la jeunesse. 

Le secteur de la formation professionnelle doit être amélioré assure également le Chef de l'Etat. 

Des offres professionnelles diversifiées 

Il annonce ainsi le projet de construction de grands centres de formation dans les chefs-lieux de province, d'ici l'an prochain.  Des centres de formation professionnelle dans le domaine du câblage, de l'électricité, des arts culinaires, des arts de la couture ou encore de la maçonnerie. Pour l'exemple des couturiers, ces derniers pourraient ainsi confectionner les blouses pour l'Etat. L'Exécutif envisage aussi que les entreprises bénéficiaires de marchés publics dans le domaine des BTP soient obligés d'embaucher des maçons sortants de ces centres de formation professionnelle.

L'objectif de l'Etat est d'absorber le taux de chômage à Madagascar, insiste le Président malgache. 

Chaque année, 60 000 jeunes bacheliers arrivent sur le marché des études supérieures, pour seulement 20 000 places disponibles. Ces étudiants admis en première année, ne seront plus que 5 000, une fois en deuxième année, a déploré le Président. L'accès au marché du travail pour les jeunes diplômés du pays a également été soulevé par les participants au forum. Un problème auquel le numéro un de la Grande île a promis de se pencher.  

Recueillis par Lalaina A.

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur
  • Trafic de bois précieux - 3 individus interpellés avec un chargement de palissandre
  • Grâce présidentielle - Remises de peine pour 11 316 détenus
  • Une jeune femme de 22 ans remporte un « trano mora » - « Je suis abasourdie »
  • Exportation de vanille - Des licences refusées pour non-rapatriement de devises
  • Vol d’or au ministère des Mines - Les responsables successifs s’en lavent les mains

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Sur la braise !
    La vie reprend son cours. Une reprise difficile pour certains. Sur le chaudron voire sur la poudrière pour d’autres. En tout cas, c’est la galère dans l’ensemble !Dès le lendemain, sans faute, de la date de la célébration de la Fête nationale, les vicissitudes des délestages reviennent au galop. Les coupures d’eau, du matin jusqu’au beau milieu de l’après-midi gâche les travaux de la vie quotidienne des ménages. Les coupures d’électricité qui prennent toujours au dépourvu chacun dans ses activités à la maison, à l’atelier, à la coiffure, à l’épicerie, etc., continuent de faire des ravages. Et le ras-le-bol remonte en surface.Mais, l’évènement phare de ce retour à la vie … anormale revient à la séance de « face-à-face » entre les membres de l’Exécutif et les élus du Parlement de la Chambre basse. Incontestablement, c’est le point d’orgue de la semaine qui concentre les attentions de l’opinion publique. Les…

A bout portant

AutoDiff