Publié dans Politique

Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa

Publié le dimanche, 23 janvier 2022

En alerte. Le niveau de la rivière de Sisaony est de 4,17 m à l’échelle d’Ampitatafika tandis que la côte de vigilance rouge est de 3,50 m. A cause des fortes pluies qui s’abattent sur la Région d’Analamanga, ces derniers jours, la vigilance danger imminent est déclarée, hier, pour les localités traversées par les rivières Ikopa, Sisaony et Imamba. 

Mais le pire reste à venir à cause du débordement des eaux au niveau du barrage d’Antelomita. Il est à craindre que les Communes riveraines de l’Ikopa seront submergées dans l’eau. Par conséquent, les habitants des Communes de Masindray, Ambohimanambola, Alasora, Ambohijanaka, Ankaraobato, Tanjombato et Andoharanofotsy sont invités à quitter les lieux dans l’immédiat pour rejoindre un endroit sûr. Dans les prochaines 12 heures, l’eau ne cessera de monter, d’autant plus que les pluies ne s’arrêteront pas jusqu’en fin de semaine. Hier dans la matinée, l’équipe du Bureau national de gestion de risques et de catastrophes (BNGRC) et la Gendarmerie nationale ont déjà réalisé une évacuation immédiate dans la Commune d’Ampitatafika. Des habitants ont été déplacés dans des sites d’hébergement. Elle se poursuivra, ce jour, dans d’autres Communes.

 Ainsi, une trentaine de Communes longeant les rivières Ikopa, Sisaony et Imamba sont ainsi en danger. Il s’agit des Communes d’Antananarivo Renivohitra, Soavina, Ambohimanambola, Ambohijanaka, Anosizato Andrefana, Andranonahoatra, Bemasoandro, Ankadimanga, Ambohitrimanjaka, Fiombonana, Ampangabe, Sabotsy Namehana, Ankadikely Ilafy, Ambohibao Antehiroka, Talatamaty, Androhibe, Antsahadinta, Bongatsara, Antanetikely Ambohijoky, Alatsinainy Ambazaha, Ampahitrosy, Soalandy, Ampanefy, Ampitatafika, Ambavahaditokana, Fenoarivo, Itaosy et Fiadanana. Selon le dernier bulletin des crues émanant de l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d'Antananarivo (APIPA), le niveau de l’Ikopa est de 2,32 m à l’échelle d’Antelomita. Il et de 4,51 m à l’échelle d’Ambohimanambola.  A l’échelle de Bevomanga, le niveau de l’Ikopa est de 3,93 m. Le cote de vigilance jaune est de 4,00 m.

Anatra R.

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff