Publié dans Politique

Ligne aérienne Réunion-Antananarivo - Le coût du billet fait grincer des dents

Publié le lundi, 24 janvier 2022

La grogne se fait entendre chez les prétendants à un  voyage à Madagascar au départ de l’île de La Réunion. En effet, le coût du billet proposé par Air Austral dépasse l’entendement car il est largement supérieur à un vol Réunion-Paris.
 « J’ai demandé pour une place à destination d’Antananarivo dans le courant du mois prochain et ça devrait me coûter dans les 700 euros. Pour un vol d’une heure vingt minutes, c’est un peu exagéré. Et dire que pour aller à Paris on ne paie que 600 euros pour 12 heures de vol », tonne un quadragénaire malagasy qui désire rendre visite à ses parents dans la Grande île. Il n’est pas le seul à monter le ton face à la cherté du billet proposé par Air Austral sur cette ligne. Il suffit de voir les nombreux commentaires qui crient au scandale sur les réseaux sociaux pour se rendre compte de ce diktat d’Air Austral. Cette dernière est effectivement la seule compagnie aérienne qui assure la liaison entre les deux îles depuis l’ouverture des frontières aériennes de Madagascar. Pour des raisons techniques ou autres, Air Madagascar reste dans l’ombre pour les vols régionaux et laisse aux autres concurrentes le soin de desservir Madagascar à partir des îles voisines, notamment  l’île Maurice et l’île de La Réunion.
Air Austral effectue deux rotations par semaine sur la ligne Réunion –Antananarivo et vient d’adresser une demande auprès de l’Aviation Civile de Madagascar (ACM) d’augmenter la fréquence. La hausse de demandes, selon Air Austral, justifie cette quête qu’elle a émise aux dirigeants malagasy.
Plus d’un se demande si en obtenant une troisième fréquence, Air Austral envisagerait de baisser le tarif appliqué actuellement ou elle le maintiendrait. Mais apparemment, même avec ce tarif jugé exorbitant, l’offre d’Air Austral ne parvient pas à satisfaire la demande. Il y a peu de chance ainsi qu’elle diminue le coût du billet de transport, sauf peut –être en basse période.
La Rédaction

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff