Publié dans Politique

Mananjary et Manakara - Le couple présidentiel tend la main aux sinistrés de Batsirai

Publié le lundi, 07 février 2022


Ce fut en leur qualité de « Raiamandreny » que le Président Andry Rajoelina et son épouse ont tenu à apporter soutien et réconfort aux familles sinistrées suite au passage du cyclone Batsirai.  Depuis hier, le couple présidentiel effectue une visite des Districts les plus touchés au niveau de la Région Vatovavy et celle Fitovinany pour constater les dégâts mais également apporter des aides. Pour la journée d’hier, ce fut au tour de Mananjary de recevoir la visite de la délégation dirigée par le Chef de l’Etat et son épouse. La descente a débuté par une visite de l’Hopitaly be, Centre hospitalier de référence régionale, complètement ravagé par le cyclone Batsirai. 90% des infrastructures qui composent cet établissement hospitalier ont été détruites. Aucun service n’a été épargné : la radiologie, la maternité, la salle d’accouchement, le bloc opératoire, la salle de garde et les logements du personnel sont complètement ravagés.
Tout en exprimant son soutien à la population de Mananjary, le Président Andry Rajoelina a donné des instructions fermes au ministre de la Santé, qui fait partie de la délégation, mais également au gouverneur et aux autorités locales afin de trouver des solutions à court terme. Le Chef de l’Etat a suggéré le transfert des patients vers un autre endroit dont le nouvel hôpital catholique en l’occurrence. Le couple présidentiel a fait un détour au marché de Mananjary suite aux doléances de la population sur la hausse excessive des produits de première nécessité (PPN), surtout le riz. Le Président a alors promis que des camions transportant des vivres vont venir et donné des consignes au ministre des Travaux publics, également membre de la délégation, à accélérer les travaux de réhabilitation des axes routiers qui ont été endommagés notamment la RN7 et la RN25.
Les sinistrés dans l’espoir d’une nouvelle reconstruction
Après Mananjary, le couple présidentiel a mis le cap sur Manakara qui fut le plus affecté dans la Région Fitovinany. La population locale était remplie d’espoir à l’accueil du Président et son épouse au Lycée Sileny Paul. 4 Fokontany ont été gravement touchés par le passage du cyclone Batsirai. Le District compte 8 000 sinistrés ainsi que de nombreuses habitations ravagées. Le Président de la République a réitéré son message de soutien et de réconfort à l’endroit de la population locale, tout en présentant ses condoléances aux familles endeuillées qui ont perdu des proches. Le District de Manakara compte de multiples dégâts : les bâtiments administratifs, les églises, les écoles, l’hôpital ainsi que les postes de la Gendarmerie et de l’Armée ont tous été endommagés. Le Chef de l’Etat a ordonné qu’un inventaire de tous les dégâts soit effectué dans les plus brefs délais. A l’instar de Mananjary, les sinistrés de Manakara bénéficieront tous d’aides de l’Etat à travers les « Vatsy Tsinjo ».
Au cours de ce déplacement, le Président a aussi pu voir les éléments métalliques complets destinés à la mise en place d’une superstructure qui permettra de mettre sur pied le pont Manakara Be dans les trois prochains mois. Un chantier qui s’inscrit parmi les « Velirano » du Président. La délégation présidentielle poursuivra sa visite dans d’autres Districts durant la journée de demain mardi 8 février.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff