Publié dans Politique

Fête de l’indépendance - Circulation perturbée à Anosy et Mahamasina

Publié le vendredi, 17 juin 2022




Un agenda chargé pour la semaine prochaine. Dans le cadre de la célébration du 62e anniversaire du retour de l’Indépendance de Madagascar, plusieurs animations seront organisées dans la Capitale, du 19 au 25 juin prochains. Et la traditionnelle parade militaire va clôturer ces animations le 26 juin. Afin d’assurer le bon déroulement des fêtes, des routes seront coupées aux alentours de Mahamasina et Anosy, tout au long de l’évènement.

Dans la journée de demain, de 9h jusqu'à la fin du « concert pour la paix », les rues devant le Stade Barea Mahamasina jusqu’au CEG Antanimbarinandriana, et celle face au Commissariat du 5e Arrondissement seront fermées à la circulation des véhicules comme celle des piétons. A partir du lundi 20 jusqu’au samedi 25 juin où se tiendront un grand podium à Anosy et Mahamasina, la voie sera fermée sur la rue Ranaivo Jules devant l'Hôtel Carlton jusqu'au rond-point Sénat, de 15h jusqu'à la fin de la manifestation. Tous les véhicules sans exception sont concernés par cette organisation, mais pas seulement ceux du transport en commun.
 
 Le vendredi 24 juin, les rues Mahtma Gandhi, devant le Palais des sports, menant vers Ramanankirahina (Sainte Famille), Pascal (CEG Antanimbarinandriana), Rakotobe (Commissariat du 5e Arrondissement), Andriba Mahamasina (Gerbor) jusqu’à la rue Mohamed V (Saint-Michel), seront fermées à tous véhicules et piétons entre 6 et 12 heures.  En effet, les  militaires  effectueront une répétition générale dans le cadre du traditionnel défilé.
Enfin, dans la journée du 26 juin, la circulation aux alentours du Stade Barea Mahamasina jusqu'à Anosy et Antsahamanitra sera totalement fermée jusqu'à la fin de la cérémonie. De même pour la rue Ramboatiana entre Ankaditapaka et Andafiavaratra, et la rue Venance Manifatra reliant le Jardin, Cathédrale Andohalo et Imarivolanitra.

 Outre ces évènements à Mahamasina et Anosy, une grande festivité culturelle sera organisée à Betongolo. Intitulée «  Kermès des Forces de défense et de la sécurité », elle rassemble, pour la première fois, l’Armée, la Police et la Gendarmerie nationale.


Anatra R.



Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff