Publié dans Politique

Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache

Publié le dimanche, 07 août 2022

La localité d’Antsaha, Fokontany d’Andondona , située à 7km du chef-lieu de la Commune rurale de Kelilalina à Ifanadiana, a été le théâtre d’un quadruple meurtre barbare. Ce drame s’était produit en pleine nuit, vers la fin de la semaine dernière. Quatre personnes ont été assassinées sauvagement dont un homme de 65 ans, prénommé René ainsi que trois enfants âgés respectivement de 6 ans, 8 ans et 9 ans.

Les assassins s’étaient acharnés impitoyablement sur les victimes avec des haches, sauf que le chef de famille fut achevé d’une balle. De source médicale à Ifanadiana, il y eut également 5 blessés graves dont une femme l’est au niveau de ses bras et ses mains. Ces derniers avaient été transférés au CHU/Fianarantsoa. Trois ont été hospitalisés pour fracture ouverte, traumatisme crânien ou autres lésions.  

Sitôt informés vers minuit par le maire de Kelilalina, les éléments du poste fixe de la Gendarmerie locale se sont déplacés sur place au côté des quartiers mobiles du village. Une fois arrivés sur les lieux, ils ont constaté que trois cases d'habitation étaient en feu. Les investigations sont en cours pour déterminer la cause de cette affaire. Les premières conclusions, suite aux investigations sur terrain, laissent penser qu’il pourrait s’agir d’un règlement de compte faisant s’entredéchirer les membres d’une famille. En effet, le sexagénaire prénommé René serait parmi ceux que les membres du fokonolona soupçonnent d’avoir commandité le meurtre survenu dans le Fokontany d’Anjaka.

Actuellement, des compagnies et autres groupements de Gendarmerie dans la Région, tentent d’apporter la lumière sur cette affaire. Tel est le cas de la compagnie de Ranomafana, qui serait déjà sur place pour coordonner la recherche des malfrats. Cependant, et avec des informations tirées au compte-gouttes, toutes les unités, indirectement ou principalement concernées semblaient se renvoyer la balle, se contentant chacune pour affirmer qu’elles n’ont pas été désignées pour diligenter une enquête, encore moins révéler quoi que ce soit. Cette difficulté pour accéder à une investigation plus poussée fait qu’il était encore impossible de confirmer la véracité des versions avancées par d’autres sources. L’une a avancé que ces atrocités seraient le fait de bandits armés venus sur les lieux pour attaquer cette famille de planteurs et d’opérateurs de la filière vanille locale. Et que le chef de famille aurait voulu s’opposer par la force aux assaillants. D’où ce bain de sang. Une autre encore a allégué que ce quadruple meurtre crapuleux aurait un relent de litige foncier. L’enquête suit son cours.

F.R.

Fil infos

  • Cryptomonnaie africaine - Des souscripteurs de Madagascar victimes
  • Pollution - Antananarivo étouffe
  • Akamasoa - Inauguration de l’Institut d’Excellence culinaire Guillaume Gomez
  • Energie fossile - Les ressources locales remises en question
  • Drame familial - Il assassine froidement sa tante
  • Axe Toamasina-Foulpointe - Coup d’envoi d’une réhabilitation en béton !
  • Trafic d’or aux Comores - Un directeur des aéroports et un fils de procureur devant la barre
  • Kidnapping et agressions - Le cas des albinos malagasy préoccupe les Nations Unies
  • Usine « Pharmalagasy » - Une ambition locale et internationale confirmée
  • Ivato - Un camp au nom du Général Ismaël Mounibou 
Pub droite 1

Editorial

  • Un leadership mérité !
    La Grande île recevra le prochain Panel international Cacao fin en juin 2023 à Antananarivo. Pour ceux ou celles qui sont branchés dans ce secteur porteur, il s'agit d'une victoire gagnée à bras le corps par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC). Au cours de la 106 ème réunion du Conseil de l'Organisation du Cacao (ICCO) à Abidjan, le mois dernier, le 29 septembre, la délégation malagasy conduite par le ministre Razafindravahy Edgard s'était livrée à une bataille acharnée et un pari de taille pour remporter ce prochain rendez-vous à Antananarivo. De facto, Madagasikara s'est adjugé la première place mondiale dans la production de cacao. Un rang que la Grande île mérite.

A bout portant

AutoDiff