Publié dans Politique

Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde

Publié le jeudi, 11 août 2022


La première journée de la délégation malagasy à Vienne (Autriche) s’est terminée par la rencontre au sommet entre le Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina et le directeur général de l’OPEC Fund, Dr Abdulhamid Alkhaifa. L’entrevue de ces deux personnalités s’est déroulée au siège de ce fonds de l’OPEP pour le développement international.
Le Président Andry Rajoelina a brossé à son vis-à-vis les trois points de la stratégie de l’Etat malagasy pour la transition énergétique à savoir diminuer la production thermique pour l’énergie renouvelable, réduire l’utilisation du bois de chauffe afin de protéger les 500 000 ha de forêts  et la vulgarisation de kit solaire afin de réduire les dépenses de l’Etat en subventionnant le prix du pétrole lampant. A cet effet, 3 millions de ménages malagasy devront bénéficier à la fin de cette année ou au début de l’année prochaine des kits solaires. Un projet ambitieux qui s’aligne à la vision de l’OPEC Fund qui prône la cuisson propre et le reboisement.  Avec cette vision du Président de la République et ses 80% des forêts primaires détruites, Madagascar a été d’ailleurs retenu parmi les 4 pays au monde que l’OPEC Fund envisage de collaborer.  La rencontre des deux personnalités s’annonce ainsi comme le coup d’envoi de cette collaboration pour que Madagascar retrouve son lustre d’antan.  L’OPEC Fund qui a entendu l’appel et l’engagement du Président Rajoelina à la COP 26 à Glasgow se dit prêt à se lancer dans ce vaste chantier initié par l’Etat malagasy. Le Président malagasy a d’ailleurs lancé une invitation officielle au directeur général de l’OPEC Fund à venir à Madagascar pour regarder les secteurs d’activités dans lesquels les deux parties peuvent travailler ensemble.
Avant cette rencontre entre le Président Rajoelina et le Dr Abdulhamid Alkhaifa, une réunion de travail a eu lieu toujours au même endroit entre des membres de la délégation malagasy conduite par la directrice du cabinet de la Présidence, Baomiavotse Vahinala Raharinirina, d’un côté et Fuad Albassam, assistant du directeur général de l’OPEC Fund de l’autre. Une réunion à laquelle sont intervenus les experts internationaux des organismes du système des Nations unies ainsi que des responsables malagasy.
La rédaction


Fil infos

  • Cryptomonnaie africaine - Des souscripteurs de Madagascar victimes
  • Pollution - Antananarivo étouffe
  • Akamasoa - Inauguration de l’Institut d’Excellence culinaire Guillaume Gomez
  • Energie fossile - Les ressources locales remises en question
  • Drame familial - Il assassine froidement sa tante
  • Axe Toamasina-Foulpointe - Coup d’envoi d’une réhabilitation en béton !
  • Trafic d’or aux Comores - Un directeur des aéroports et un fils de procureur devant la barre
  • Kidnapping et agressions - Le cas des albinos malagasy préoccupe les Nations Unies
  • Usine « Pharmalagasy » - Une ambition locale et internationale confirmée
  • Ivato - Un camp au nom du Général Ismaël Mounibou 
Pub droite 1

Editorial

  • Un leadership mérité !
    La Grande île recevra le prochain Panel international Cacao fin en juin 2023 à Antananarivo. Pour ceux ou celles qui sont branchés dans ce secteur porteur, il s'agit d'une victoire gagnée à bras le corps par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC). Au cours de la 106 ème réunion du Conseil de l'Organisation du Cacao (ICCO) à Abidjan, le mois dernier, le 29 septembre, la délégation malagasy conduite par le ministre Razafindravahy Edgard s'était livrée à une bataille acharnée et un pari de taille pour remporter ce prochain rendez-vous à Antananarivo. De facto, Madagasikara s'est adjugé la première place mondiale dans la production de cacao. Un rang que la Grande île mérite.

A bout portant

AutoDiff