Publié dans Politique

Fête du printemps 2024 - Une journée de communion et d’allégresse

Publié le dimanche, 11 février 2024


Un Nouvel an qui fait du baume au cœur. En Chine, le « Nouvel an lunaire » est accueilli dans la communion et la joie. Les Chinois célèbrent cette fête en passant tous ensemble la nuit du réveillon, en allumant des pétards pour chasser les mauvais esprits tout en savourant des mets succulents comme les viandes marinées, daurades et raviolis. A Madagascar, le coup d’envoi de la célébration a été donné samedi dernier au cours d’une cérémonie qui a duré plus de trois heures de temps au parvis de l’Hôtel de ville à Analakely.
L’institut « Confucius » de l’université d’Antananarivo, avec le concours des membres de la communauté chinoise œuvrant dans le secteur privé, a organisé avec brio une superbe « Fête du printemps » qui a tenu toutes ses promesses. De nombreuses personnalités issues des secteurs privé et public sont venues assister à cette grande fête, à l’instar du chargé d’ affaires de l’ ambassade de Chine à Madagascar, les opérateurs économiques chinois et les membres de « l’ Association  de la communauté chinoise à Madagascar », le ministre de la Communication, le représentant de la CUA, ainsi que le public malagasy qui est venu en masse.
Un magnifique spectacle a été présenté par les élèves de l’ « Institut Confucius » face au public venu apprécier une magnifique fusion entre la culture chinoise et malagasy. L’on pouvait voir la « Danse du lion », des chants dont notamment un superbe duo sino – malagasy, la fameuse danse du Bapamba malagasy, de belles chorégraphies chinoises, des défilés, un tirage au sort et une distribution de lots pour les heureux gagnants ainsi qu’une phénoménale démonstration d’arts martiaux Wushu. Cette nouvelle année est placée sous le signe du « Dragon », représentant la vitalité, l’innovation, le leadership et la sagesse.

Fil infos

  • Castration des violeurs - L’Etat malagasy choisit le camp des enfants
  • Déplacement présidentiel en Turquie - Nouvelle offensive économique et diplomatique en vue
  • Castration des violeurs d’enfants - Ingérence de l’Union européenne
  • Arena Rajoelina - Critiques infondées sur ses activités
  • Actu-brèves
  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • ODOF, oui mais … !
    La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié » sera atteinte ! D’après certains observateurs de la vie nationale, la concrétisation dudit Projet entre dans la nécessité de la continuité du régime pour un second mandat. Elle justifie la réélection du Président sortant Rajoelina Andry en décembre 2023. Evidemment, il existe d’autres projets en marche qu’il faut, à tout…

A bout portant

AutoDiff