Publié dans Politique

Gouvernement de Ntsay Christian - Les 22 nouveaux membres connus ce jour !

Publié le mercredi, 23 janvier 2019

Jour J pour la nomination des nouveaux membres du Gouvernement. Prévue être officialisée hier, la composition de la nouvelle équipe du Premier ministre Christian Ntsay sera finalement connue ce jour. L’annonce devra normalement se faire dans l’après – midi au palais d’Iavoloha. L’absence du numéro deux de l’Exécutif serait à l’origine de ce report de dernière minute. D’après des sources proches d’Iavoloha, le locataire de Mahazoarivo  a été envoyé par le Président de la République à la tête d’une délégation pour une descente dans la partie nord de l’île. La délégation a été en charge de constater de visu les dégâts causés par le mauvais temps et d’apporter des aides aux sinistrés dans la ville d’Antsiranana et Mahajanga.
En revanche, les noms des 22 nouveaux membres du Gouvernement seront bel et bien dévoilés ce jour. Après quoi, l’équipe gouvernementale s’attèlera d’ores et déjà aux grands chantiers liés aux promesses de campagne d’Andry Rajoelina. Des promesses sous forme de « Velirano » qui touchent plusieurs secteurs dont l’économie, l’industrie, la santé, l’éducation, l’énergie, etc.


Aucun indice
Pour l’instant, pas la moindre information ni le moindre indice n’ont filtré des tractations qui se tiennent en haut lieu quant à l’identité des tenants des portefeuilles ministériels. Les hypothèses tendent vers un partage d’effectif entre les techniciens et les politiciens, c'est-à-dire les proches partisans ou des personnes ayant soutenu le Président Andry Rajoelina. D’autres  suppositions tendent vers la formation d’un gouvernement de technocrates. Les pronostics vont déjà bon train depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Des prévisions qui seraient pourtant très loin de la réalité.
En tout cas, l’attente des électeurs qui ont voté en faveur du leader de la Révolution Orange est actuellement de voir de nouvelles têtes émerger de ce « casting ministériel ». Et ce, malgré le fait que des centaines de candidats se soient bousculés à l’Arena Ivandry et à Ambohitsorohitra pour déposer leur curriculum vitae. D’après les propos d’Andry Rajoelina pendant la campagne électorale, les ministres seront soumis  à la réalisation d’un contrat – programme qu’ils devront exécuter avec des résultats concrets dans une durée bien déterminée. Le manquement à ce contrat expose chaque membre du Gouvernement à un limogeage immédiat. Ainsi, les critères de dynamisme et d’efficacité seront donc de mise étant donné les énormes défis qui attendent le nouveau régime.
S.R.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff