Publié dans Société

Organisation du marché à Behoririka et Soarano - Affrontement entre commerçants et policiers municipaux

Publié le vendredi, 18 septembre 2020

Un site est prêt à accueillir les commerçants ayant des documents légaux. La Municipalité est actuellement en train d’en organiser. Afin de rétablir la fierté et de restaurer la dignité de la ville des mille, la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) a procédé, hier, à la poursuite des commerçants occupant le devant du building Ramaroson. Par contre, ces derniers ont refusé de quitter les lieux et ont observé une grève. Un affrontement est ainsi né dans cette confusion. Des opportunistes ont profité de l’occasion pour mener une émeute. Par conséquent, une dizaine de commerçants ont été emmenés à l’Hôtel de ville pour une enquête, puis relâchés.
Selon le chef de corps de la Police municipale, le commissaire Ostrom Whens, l’endroit devant la porte du Pochard à Soarano est fermé aux commerçants. « Cet endroit clôturé a été totalement dégagé. Désormais, toute vente y est interdite en raison de la mise en place d’infrastructures initiée par la Commune », soutient-il. Or, même si ces commerçants sont chassés de leurs endroits habituels, ils seront transférés dans un autre marché afin de pouvoir intégrer le secteur formel.
A cause des embouteillages, l’étroitesse du chemin ainsi que la gabegie qui règne dans cet endroit, la CUA a dû prendre ces nouvelles mesures et d’utiliser de nouvelles stratégies, entre autres l’éducation et la sensibilisation de la population afin qu’elle respecte les réglementations en vigueur stipulées dans le Code municipal d’hygiène.
Anatra R.


Fil infos

  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la matière grise !
    Madagasikara se trouve à la croisée des chemins pour le recrutement de certains postes-clés et hautement stratégiques. D’emblée, une cynique mais légitime question intervient : « le pays dispose-t-il suffisamment de matière grise pour satisfaire ses besoins ? ». La Compagnie nationale malagasy de transport aérien « Air Madagascar » recrute son directeur général (DG). Elle est à la recherche depuis une semaine d’un oiseau rare. Depuis le départ volontaire du DG Besoa Razafimaharo en décembre 2019, Air Mad n’a plus de DG titulaire. La Direction générale a été assurée par une intérimaire, en la personne de Hanitra Rasetarinera, et ce depuis le 15 janvier 2020. Elle n’est autre que le directeur général adjoint, chargé de la finance. Evidemment, la mission que le Conseil d’administration entend confier à l’oiseau rare (le DG) consiste à relever la Compagnie. En effet, le divorce forcé avec la Compagnie réunionnaise Air Austral portait un…

A bout portant

AutoDiff