Publié dans Société

Barrage de contrôle à Behoririka - Des scooters foncent délibérément sur trois policiers

Publié le dimanche, 20 septembre 2020

Vers 22h, vendredi dernier, trois policiers furent blessés à la suite d’un coup de bélier de 2 scooters à un barrage de contrôle situé à Behoririka. Aux guidons des deux-roues, l’un Kymco G5, l’autre un Yamaha Jog 90, se trouvaient deux jeunes de 23 et de 24 ans. Les motocyclistes, outre le fait qu’ils ont délibérément percuté les éléments des Forces de l’ordre, ont roulé en sens unique, une situation qui leur a valu d’être intimés à s’immobiliser au barrage.
Or, au lieu d’obtempérer aux ordres des agents de police, les deux scootéristes ont au contraire poursuivi leur route. C’était dans ces circonstances que les agents de la circulation ont essayé d’intercepter les fuyards, qui n’ont donc pas hésité à renverser les premiers. Les chocs furent tels que les motocyclistes ont fait une chute. La Police les a ainsi immobilisés sur-le-champ.
Lors de leur audition, les deux chauffards n’avaient aucun papier, notamment pour leurs motos. De plus, à l’issue des alcootests effectués sur eux, leurs taux d’alcoolémie s’avéraient se trouver largement au-dessus des valeurs normales autorisées. De leur côté, les trois policiers blessés avaient été évacués d’urgence à l’HJRA, Ampefiloha.
Franck R.
 

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff