Publié dans Société

Enseignement secondaire - 164 338 lycéens en quête de l’ultime diplôme officiel

Publié le dimanche, 18 octobre 2020

Jour J. Ils sont 164 338 candidats à vouloir décrocher leur dernier diplôme de l’enseignement secondaire. A partir de ce jour, 154 197 lycéens passeront les épreuves écrites du baccalauréat général. Pour cette première journée, ces milliers d’élèves vont s’attaquer aux matières littéraires, à savoir le malagasy et la philosophie. Etant donné que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES) a supprimé les épreuves théoriques et pratiques d’éducation physique et sportive (EPS) lors de ce baccalauréat 2020, cette session prendra fin ce jeudi dans l’après-midi au lieu de vendredi. Aussi, comme l’EPS est cotée en une note sur 20 - c’est-à-dire de coefficient « 1 », le calcul de la moyenne générale sera ainsi calculé en fonction de la somme des coefficients restants. Par conséquent, en se servant d’un logiciel spécialisé, la ligne de note de l’EPS sera automatiquement bloquée.
A ces candidats s’ajoutent 10 141 autres futurs bacheliers inscrits dans l’enseignement technique. Quant à la première partie du baccalauréat technologique, professionnel et technique, les épreuves vont se dérouler du lundi 19 au vendredi 23 octobre, toujours à partir de 7h. Celle-ci sera consacrée aux matières générales. En ce qui concerne la deuxième partie, les candidats sont convoqués du lundi 26 au jeudi 29 octobre, toujours à la même heure pour passer les épreuves spécifiques.
D’après les statistiques, 6 924 salles d’examen accueillent ces candidats. Suivant le tableau récapitulatif des effectifs établi par le MESUPRES, Antananarivo enregistre beaucoup plus de candidats par rapport aux autres ex-Provinces avec 70 537 inscrits toutes filières confondues. Toamasina suit de près en recensant 23 973 élèves voulant décrocher ce diplôme accédant aux études supérieures.
Suivant le contexte de Covid-19, des dispositifs ont été principalement aménagés dans tous les centres d’examen. A cet effet, les élèves sont appelés à s’y rendre deux heures avant l’appel pour éviter toute précipitation due au respect des mesures sanitaires.
Rappelons qu’en chevauchement avec le calendrier de l’examen du CEPE et celui du BEPC, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a été contraint de reporter le calendrier des épreuves, initialement prévu du 5 au 16 octobre 2020. Les nouvelles dates n’ont pas été connues qu’après la décision prise en Conseil du Gouvernement du 26 août dernier et l’arrêté n° 17857/2020-MERS du 27 août 2020.
K.R.

Fil infos

  • Secteur aurifère - Une exportation ciblée peut soutenir la valeur de l’ariary
  • Tournée présidentielle dans le Sud - Andry Rajoelina sème l’espoir
  • Président Rajoelina à Fianarantsoa - « Le budget pour la Santé sera révisé à la hausse »
  • Devises - 400 millions $ « dorment » dans les comptes des résidents à Madagascar
  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Par monts et vallées !
    Infatigable, le Président Rajoelina sillonne et arpente monts et vallées et pour cause, la bataille sans merci contre la pandémie de la Covid-19 variant sud-africain. Le jeune commandant en chef de la guerre s’engage à tous les fronts.Selon le bilan officiel, en date du 4 mai, le pays enregistre 127 nouveaux cas, 492 guéris et 8 décès. En tenant compte du bilan du 3 mai, 238 nouveaux cas et 5 décès, force est de reconnaitre que la tendance générale accuse une baisse. Certes, le chiffre des patients victimes garde une certaine « stabilité » mais les efforts conjugués portent leurs fruits. Des résultats que l’on peut qualifier de relatifs toutefois, les espoirs sont permis. L’arrivée très prochainement (vendredi 7 mai) et le début de la campagne vaccinale en début de semaine prochaine (lundi 10 mai) laissent supposer que la lutte va enclencher la vitesse supérieure sinon ils permettent d’entrevoir une…

A bout portant

AutoDiff