Publié dans Société

Paiement des bourses à Ankatso - La carte électronique fait son entrée !

Publié le mardi, 23 février 2021


Fini les longues files d’attente ou encore les étudiants « fantômes » qui continuent de percevoir le fonds mis à disposition par l’Etat à tous les étudiants actifs. La grande avancée technologique, inscrite dans le cadre de la digitalisation à l’université Ankatso, porte particulièrement sur le paiement des bourses d’études via une carte Visa multifonctionnelle. Effectivement, à partir de ce mois de mai, une carte d’étudiant électronique va être délivrée progressivement à tous les 40 000 étudiants inscrits à Ambohitsaina. « En partenariat avec la BOA, des distributeurs automatiques de billets seront installés au sein de l’université d’Antananarivo à partir desquels les étudiants vont retirer les espèces. En plus, Paositra Money, la plateforme de services financiers en ligne comprenant les services de transfert d’argent et de paiement électronique, demeure également une autre option pour les étudiants dans le cadre de ce projet », a expliqué une source auprès de la Présidence de l’université d’Antananarivo. Faut-il rappeler que les critères des étudiants non-boursiers s’appliquent particulièrement aux étrangers et à ceux qui travaillent tout en poursuivant leurs études. Il en est de même pour les étudiants ayant triplé à titre dérogatoire.
« L’université nous a demandé de se présenter ce vendredi avec une photo d’identité et notre carte d’identité nationale. Avec les quelques informations qui nous ont été fournies, ce projet nous parait très promettant. Déjà qu’il nous évite des longues procédures administratives, je suis certaine qu’il va œuvrer à instaurer le campus numérique tant convoité », s’est réjouie une étudiante en Master au Domaine des Arts, des Lettres et Sciences humaines.
Mobilisée depuis hier au niveau de la Faculté de médecine, une équipe formée par l’université d’Antananarivo, les associations des étudiants et la « Paositra Malagasy » procède à la réception des dossiers et la saisie des bases de données. Suivant le calendrier de mise en place de la digitalisation, l’université d’Antananarivo, soutenue en grande partie par la Présidence de la République, en collaboration avec cette entreprise spécialisée en services postaux sur tout le territoire, dispose d’une semaine pour réunir toutes les informations des étudiants auprès des écoles supérieures et Facultés. 

Toute une opération administrative et financière…

Selon le Professeur Mamy Raoul Ravelomanana, président de l’université d’Antananarivo, le lancement de la digitalisation à Ambohitsaina représente un signe d’évolution technologique pour une amélioration de la comptabilité, entre autres. Effectivement, toutes les opérations administratives voire financières s’effectueront à travers une carte Visa multifonctionnelle. Il s’agit d’une nouvelle fiche individuelle numérique comprenant le cursus universitaires d’un étudiant, la Faculté où il est inscrit, ses débuts dans les études supérieures, ses relevés de note, sans oublier d’autres informations relatives à son parcours à l’université et qui sont consultables à tout moment. A ces utilisations s’ajoutent les téléchargements, l’accessibilité à la bibliothèque universitaire et aussi à des bibliothèques virtuelles, mais surtout le paiement des bourses. Tout cela sera réglé grâce à la carte d’étudiant électronique, actuellement en cours de conception, a expliqué le Professeur Gil Dany Randriamasitiana, secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES). Et d’ajouter que : « Outre la transparence, nous nous sommes lancés dans la digitalisation afin d’accélérer le traitement des dossiers et de renforcer les suivis budgétaires », a-t-il accentué.

K.R.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff