Publié dans Société

« Bus class » - Une dizaine de coopératives attendent leur validation

Publié le lundi, 12 avril 2021

Un pas franchi vers l'amélioration de la qualité des services offerts par les transports en commun dans la ville d'Antananarivo. Depuis le lancement du projet «  Bus class » en fin de semaine dernière, une dizaine de coopératives ont déjà demandé une validation auprès du comité d'études rassemblant les transporteurs et la Commune urbaine d'Antananarivo (CUA). D'après le directeur des transports et de la mobilité urbaine (DTMU) au sein de la CUA, Vigor Bemanana, très bientôt, des « bus class » circuleront dans les rues d'Antananarivo. A titre d'exemple, la coopérative Onja a déjà présenté 4 échantillons qui seront prêts à travailler d'ici deux semaines.

 

Pour être éligible au sein de ce projet, chaque véhicule doit être à l'état neuf ou suivre les normes requises dans le cadre de ce projet. Son propriétaire doit être membre d'une coopérative exerçant à Antananarivo Renivohitra. Par ailleurs, ce responsable de stipuler qu'outre le confort, quelques dimensions sont exigées pour ces voitures. « Aucune nouvelle licence ne sera octroyée. Ce projet consiste à un changement de matériel uniquement », soutient le DTMU. En outre, les  chauffeurs et les receveurs porteront des uniformes dignes de leur fonction : chemise blanche et pantalon bleu ou noir avec des badges. La demande sera validée par le comité. Chaque coopérative est libre d'intégrer ou non le projet.

En rappel, le projet « Bus class » n'augmentera pas le nombre de « taxis-be » circulant dans la Capitale, ni le nombre de lignes ou de coopératives. Le véhicule sera identifié par ses couleurs : bleu métallisé et jaune pub avec l'inscription

« Antananarivo Renivohitra ». Outre les sièges confortables pour les passagers, chaque véhicule va être muni d'un distributeur de gel désifectant, d'un écran plat, d'un GPS connecté à des réseaux wifi. Le nombre de passagers sera limité à 3 par banquette. Il n'y aura pas de strapontin et la propreté des bus sera maintenue. Le prix du ticket sera fixé à 1 500 ariary.

Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff