Publié dans Société

Eglise Jesosy Mamonjy Ankorondrano - Interdiction de toute réunion dans l’enceinte !

Publié le mardi, 15 juin 2021

Une situation tendue. Les affrontements entre le Bureau des collèges des pasteurs (BCP) d’un côté et le Conseil d’administration (CA) de l’autre, alimentent toujours la discussion au sein de la communauté, des réseaux sociaux et des médias. Au début de cette semaine, quelques fidèles, membres de l’église ont effectué une manifestation dans l’enceinte de l’église Jesosy Mamonjy à Ankorondrano.

Ils ont érigé des banderoles et revendiquent le respect des statuts de l’église, la non-ingérence des politiciens dans ses affaires internes…  Et ce, bien que l’église soit toujours sous scellée. Face à cela, la Préfecture de police d’Antananarivo Renivohitra a envoyé un rappel pour les deux parties adverses, le 14 juin dernier. Signé par le préfet de police, le général Ravelonarivo Angelo, il est stipulé que l’église est toujours fermée et que toutes les manifestations et réunions sont encore interdites à l’intérieur ou à l’extérieur de l’église. « La note de service sur la fermeture de l’église est toujours maintenue pour prévenir une atteinte à l’ordre public. Ainsi, toute séance de prières est considérée comme outrage aux autorités », indique cet avertissement envoyé au conseil d’administration et au bureau des collèges des pasteurs.

Après quatre mois de silence et de fermeture, les problèmes au niveau de cette église ont refait surface et ne cessent de s’empirer de jour en jour. La semaine dernière, l’équipe du pasteur Gilbert et celle du pasteur Raymond ont fait le tour des plateaux pour s’accuser mutuellement.

Pour rappel, ce problème remonte au mois de juillet de l’année dernière, après le décès du président du conseil d’administration de l’église Jesosy Mamonjy, le pasteur Ratafy Léon. Le CA a convoqué une assemblée générale afin de voter les nouveaux membres du BCP, cependant, ces derniers n’ont pas accepté les résultats de l’élection. D’après eux, le règlement interne de cette association cultuelle n’a pas été respecté. La mésentente a conduit jusqu’à la destruction des infrastructures et une bagarre entre les membres. En conséquence, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation ainsi que le préfet de police d’Antananarivo ont procédé à la fermeture de l’église. Cette décision est valable jusqu’à ce que les deux camps adverses arrivent à trouver un consensus.

Anatra R.

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff