Publié dans Société

Recrudescence de la peste pulmonaire - Les CSB d’Arivonimamo dans une situation précaire

Publié le dimanche, 12 septembre 2021



7 décès confirmés et 23 malades en traitement. Tel est le bilan de la peste pulmonaire à Arivonimamo. 4 autres décès suspects ont été rapportés dans la Région de Haute-Matsiatra. Alors que la dernière épidémie remonte à 2017, les quelques cas de peste pulmonaire suspectés ont été signalés le 29 août dernier. Les premiers cas ont été confirmés le lendemain au Centre de santé de base (CSB) de Miandrandra, dans le District d’Arivonimamo. Pourtant, les évaluations rapides menées dans la Région d’Itasy ont révélé que les CSB dans ledit District sont dans une situation précaire. Les lits, tables, chaises et autres matériels manquent, outre l’insuffisance des sources d’approvisionnement en eau et des dispositifs de lavage des mains. A cela s’ajoute l’état déplorable des douches et toilettes. De plus, le protocole de gestion des déchets dans les CSB n’est pas encore en place même si des fosses à déchets sont présentes. Le personnel de santé se dit peu préparé à affronter une vague pesteuse faute de moyens, selon les informations recueillies auprès des ONG.

Le consortium d’ONG se mobilise
Pour apporter un soutien aux autorités sanitaires. Le consortium d’ONG composé d’Action contre la faim (ACF), Médecins du monde et ASOS (Action Socio-sanitaire Organisation Secours) se mobilise depuis le 4 septembre. Il continue de mener des évaluations dans les formations sanitaires et être à l’écoute des besoins. L’ACF a doté les CSB du District d’Arivonimamo en matériel de désinfection, hygiène et en équipements de protection individuelle qui s’avèrent en manque dans ces établissements. Des travaux d’urgence sont en cours de déploiement pour améliorer les conditions d’accès à l’eau et l’assainissement dans les centres. Pour sa part, ASOS a démarré le travail de sensibilisation des populations d’Arivomamo à travers les agents communautaires, et cela en collaboration avec le ministère de la Santé publique.
Il faut savoir qu’ACF mène également des activités de sensibilisation, en partenariat avec l’Office régional de nutrition. Les messages véhiculés concernent l’assainissement des villages et maisons d’habitation, la nécessité de lancer une alerte communautaire au constat de cadavre de rats, mais surtout la sensibilisation de la population à se référer directement dans les centres de santé en cas de suspicion des symptômes de la peste.
Médecins du monde assure, quant à elle,  la dotation de chimioprophylaxie et de médicaments de traitement contre cette maladie pour les CSB. Cette ONG a également initié un appui à la Direction générale de la fourniture des soins pour le déploiement de formations sur la prise en charge des cas de peste. Cette activité cible le personnel soignant des centres de santé au niveau des Districts prioritaires situés dans les Régions d’Amoron'i Mania, Haute-Matsiatra, Bongolava, Itasy, Alaotra-Mangoro et Analamanga.
Notons que le consortium d’ONG appuie aussi la Direction régionale de la santé publique afin de mettre en place des barrages sanitaires sur les principaux points de passage entre les Régions d’Analamanga et Itasy.
Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies
  • Acte de banditisme à Tsiazotafo - La propriétaire d’un magasin délestée d’1 million Ar
  • Assemblée générale des Nations unies - Le President Rajoelina rencontre le SG Antònio Guterres
  • Midongy- Atsimo - Quarante-cinq morts dans un affrontement
  • Assemblée générale des Nations Unies - Une première pour le Président élu Andry Rajoelina

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Projets délirants ?
    Fous ! Chimériques ! Utopiques ! Tels sont les termes signifiant comment les sceptiques voient les projets présidentiels. Des projets pharaoniques, impossibles disent les uns. Fruits de la rêverie d’un jeune visionnaire ironisent les autres. En effet, étant vu les capacités matérielles limitées de la Grande île, compte tenu des ravages de la pandémie et considérant les besoins nécessaires pour la relance économique, les concrétisations de grands projets dans un contexte pareil relèvent de la délire, un pari inaccessible ! Contre toute appréhension et en dépit des doutes, lesdits projets prennent forme l’un après l’autre. Du moins en phase d’être pour certains cas.Projet « Tanamasoandro » à Antananarivo et environs. Quand le roi Andrianjaka (1610-1630) investit la colline d’Analamanga en 1610 et fonda la « Cité des Mille » (guerriers) en chassant les Vazimba, la plaine d’en-bas (Plaine d’Antananarivo) n’était qu’un espace désert. Il a fallu le transformer en zone…

A bout portant

AutoDiff