Publié dans Société

Cadavre découvert à Mahajanga - Le Suisse déclaré mort est en vie

Publié le vendredi, 01 octobre 2021

L’affaire autour d’un meurtre suspect d’un Suisse âgé de 69 ans à Mahajanga a pris une autre tournure. Les informations apportées hier se sont avérées comme une mauvaise piste. Selon une source sûre, il s’agissait de la présumée personne qui est déclarée disparue le samedi précédant la découverte de son cadavre. Les investigations menées ont révélé que l’étranger en question se trouvait bel et bien à Nosy Be au moment de la découverte d’un corps sans vie. « Certes, il a été avancé que c’est le corps d’un Suisse, le mari disparu depuis quelques jours que l’on a retrouvé.

Même sa femme, venue identifier le corps, croyait l’avoir reconnu en ayant observé son ventre et ses cuisses. Cependant, après avoir bien analysé sa photo et reçu des informations supplémentaires, la personne concernée se trouvait à Nosy Be », a raconté cette source. Par conséquent, l’enquête qui a été saisie par la Police de Majunga n’est toujours pas résolue. L’identité du cadavre reste ainsi inconnue.

Rappelons que le corps sans vie d’un homme, nu avec une jambe amputée, a été retrouvé allongé sous une dalle à Amborovy, Mahajanga. Et les expertises des médecins ont révélé qu’il s’agit d’une personne portée disparue avant d’être assassinée. Le ou les auteurs du crime ont abattu cet homme quelque part avant de transporter son cadavre à l’endroit où il a été découvert.

Recueillis par K.R. 

Fil infos

  • Élection - L’Antoko Hiaraka Isika recadre l’Opposition
  • Gestion des risques et des catastrophes - Un centre national pour gérer les réponses d'urgence
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés d’Ankaboka et de Marovoay - « Nous allons nous entraider »
  • Jean-Claude de l'Estrac - « Madagascar était l'eldorado de l'océan Indien… »
  •  Velirano présidentiel - Le projet « Téléphérique » va bon train !
  • Economie bleue - Maroc apprend de Madagascar
  • Lutte anti-corruption - « Madagascar a fait un bond de 16 places depuis 2019 »
  • Vakinankaratra - Le voyage en immersion pour relancer le tourisme
  • Îles Eparses  - Le SECES écarte toute idée de cogestion 
  • Mobile money - Les systèmes d’arnaque se diversifient

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la haute trahison !
    Ketakandriana Rafitoson remet de fait en cause l’appartenance des Iles Eparses dans le giron de la République Malagasy. En effet, la directrice pays de l’ONG Transparency International Initiative Madagakasikara (IT-IM) fustige la cause nationale. Elle défend ouvertement la position de la France selon laquelle ces petites îles font partie intégrante du territoire français. La directrice pays de l’IT – IM, au cours d’une interview accordée au quotidien français « Le Monde », à l’entame de l’année nouvelle 2023, portant sur plusieurs sujets touchant les relations entre les deux pays, Madagasikara et la France, émit un avis pour le moins controversé concernant la revendication des Malagasy en vue de la restitution des îles Eparses au sein du territoire de la République Malagasy. Ketakandriana Rafitoson prend le contre-pied de Madagascar « je m’interroge sur les liens qui nous unit à ces îles. Ce sont des terres inconnues par nous auxquelles nous ne…

A bout portant

AutoDiff